Un cadre de concertation pour les organisations de volontariat au Togo

Le cadre de concertation des organisations du volontariat au Togo (CCOVT) a été mis en place et lancé officiellement le 28 août 2020 lors d’un atelier qui a réuni une centaine d’acteurs du volontariat répartis sur l’ensemble du territoire national.

28/09/2020

Le lancement du CCOVT intervient après plusieurs ateliers techniques qui ont servi de cadre pour les travaux  préparatoires depuis janvier 2019. Ces travaux ont été assurés un noyau d’organisations de volontariat  (France Volontaires,  Agence Nationale de Volontariat au Togo, Croix-Rouge togolaise, Peace Corps, Jeunes Volontaires pour l’Environnement, Volontaires, Programme VNU, Collectif des Associations et ONG  de Volontariat, COVOPO, Frères Agriculteurs et Artisans pour le Développement, Faitière Nationale des Réseaux Régionaux d’ONG et associations de Développement du Togo).

L’objectif de cet espace de concertation ? Pallier l’absence de synergie entre les acteurs, autour des enjeux et défis liés au volontariat, malgré la contribution importante de ce secteur au développement du pays. Cette situation ne favorisait pas  la capitalisation, le partage et la valorisation des acquis, ainsi que la mise en place d’actions de plaidoyer en faveur du volontariat.

Si les réflexions autour de la création d’un espace d’échange entre les acteurs du volontariat ont germé depuis 2015, le projet n’a malheureusement pas pu prendre forme malgré la volonté affichée par les différents acteurs impliqués. C’est dans ce contexte que l’ANVT a sollicité et obtenu auprès du Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro-CEMA) une cartographie des organisations de volontariat réalisée en mai 2018. Cette étude recommande la mise en place d’un espace juridique et institutionnel qui permettra de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et organisations de volontariat, de créer un lien fort de réflexion, d’échanges et de partage autour Le Pro-CEMA a accepté d’apporter son appui financier à cette dynamique. Cette recommandation a retenu l’attention du PROCEMA qui a accepté d’apporter son appui financier à cette dynamique.

Le CCOVT a donc pour mission de créer une communauté de pratiques pour la reconnaissance et la valorisation du volontariat sous toutes ses formes. Si la mise en place et le lancement du CCOVT ont les bases d’un cadre juridique et institutionnel, la formalisation de cet espace d’échange se poursuit auprès des autorités compétentes. Aussitôt lancé, le CCOVT est opérationnel avec un bureau présidé par l’ANVT et au sein duquel France Volontaires occupe le poste de premier rapporteur. France Volontaires est également à la tête de la Commission Ethique du CCOVT. Le cadre de concertation est ouvert à tous acteurs et organisation œuvrant dans le domaine du volontariat.