Une journée de réflexions et de débats : l’après Sommet Afrique-France au Cameroun

Le 10 janvier 2022, c’est à l’Institut français du Cameroun à Yaoundé que se sont réunis 80 jeunes camerounais et français – et notamment des volontaires – pour une journée de débats, dans la suite du Nouveau Sommet Afrique-France. L’objectif : renouveler les échanges entre la France et le Cameroun et consolider et construire autour de grandes thématiques des réflexions et des propositions pour faire évoluer la coopération entre les deux pays.

11/01/2022

Le 9 octobre 2021, à Montpellier, le nouveau sommet Afrique-France initié par le président Emmanuel Macron a permis d’interroger avec un regard neuf la relation Afrique-France et a donné la parole aux acteurs du renouvellement de cette relation, en particulier les jeunesses (militants associatifs, acteurs de développement, entrepreneurs, intellectuels, chercheurs, artistes, journalistes, sportifs…).

Au Cameroun, de nombreux débats d’idées avaient été organisés en amont de cet événement : plus de 1000 jeunes camerounaises et camerounaises y avaient pris part. C’est dans la continuité de ces échanges et du Nouveau Sommet Afrique-France que l’ambassade de France au Cameroun a organisé un « après Nouveau Sommet Afrique-France » le 10 janvier 2022.

À l’Institut français à Yaoundé, en présence de l’ambassadeur de France Christophe Guilhou, une nouvelle journée de débats a réuni 80 jeunes camerounais et français. Parmi eux, treize volontaires et anciens volontaires : volontaires engagés en service civique, y compris dans sa dimension « réciprocité », volontaires de solidarité internationale, volontaires ayant effectué un chantier de solidarité internationale. Toutes et tous ont contribué aux différents débats, en se fondant sur la richesse de leur expérience de volontariat entre services civiques, participants à des chantiers de solidarité en réciprocité ou non, volontaires de solidarité internationale, basés du centre au littoral à l’ouest du Cameroun !

Cinq groupes de travail ont été constitués pour structurer les réflexions et proposer des recommandations concrètes :

  • Démocratie et participation citoyenne
  • Environnement, forêts et biodiversité
  • Culture et sport
  • Numérique, médias et Innovation
  • Genre et développement

Les recommandations ont ensuite été présentées à la fin de la journée en plénière. L’ambassadeur a conclu la journée par ces mots lourds d’encouragement et de sens : « Soyez positifs, ayez confiance en vous-même et en ce que vous faites. »

Cette journée a été l’occasion pour les volontaires de porter leur voix lors d’échanges riches et d’une importance capitale pour les recommandations qui seront portées par l’ambassade du Cameroun à la suite du sommet. « Je tenais à vous remercier pour l’invitation car c’était une très belle expérience, très enrichissante ! » a témoigné Lysette, ancienne volontaire en chantier de solidarité internationale dans le cadre de la coopération entre les villes de Bordeaux et de Douala.  « Je garde l’espoir que ça permette de faire avancer les choses. S’il y a des suites de cette rencontre je serais enchantée de pouvoir à nouveau porter ma voix » a souligné Nadège, volontaire de solidarité internationale envoyée par la DCC.

A lire aussi : 

L’article « Nouveau Sommet Afrique-France : retour en images sur la participation des volontaires pour faire dialoguer les jeunesses du monde »