Volontariat et Agenda 2030 : l’Appel mondial à l’Action est lancé !

La Réunion technique globale (RTG) organisée par le programme des Volontaires des Nations Unies (PVNU) et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, s’est tenue en ligne du 13 au 16 juillet 2020 sur le thème "Réinventer le volontariat à l’appui du Programme 2030". L’événement qui a rassemblé virtuellement 4000 participants provenant de 179 pays s’est clôt par le lancement d’un Appel mondial à l’Action.

16/07/2020

L’Appel mondial à l’Action

Fruit d’une large consultation internationale, impliquant gouvernements, agences onusiennes, organisations de volontariat, ONG, universitaires et secteur privé, de collecte d’informations alimentée par les analyses de la situation nationale sur le volontariat soumises par 43 pays dont la France, cet appel se décline autour des 7 principes suivants, pour une mise en œuvre dans la prochaine décennie, d’ici à 2030. Il s’agit d’accélérer la contribution du volontariat aux Objectifs de développement durable (ODD). 

L’Appel pour le volontariat de demain signé en 2019 par 200 organisations à travers le monde, à l’occasion des 10 ans de France Volontaires, fait écho à cet Appel Mondial à l’Action. Retrouvez ici ses cinq recommandations pour un volontariat à la hauteur des défis communs auxquels nous sommes confrontés, et au rendez-vous de l’Agenda 2030 pour des sociétés plus solidaires, inclusives et ouvertes sur le monde.

La Réunion technique globale, événement phare autour du Plan d’action pour intégrer le volontariat dans l’Agenda 2030

La RTG est l’aboutissement de la décision de l’Assemblée générale des Nations Unies, en 2015, d’élaborer un Plan d’action pour intégrer le volontariat dans l’Agenda 2030, confirmée par la résolution 73/140 de décembre 2018.

Se tenant en ligne, en marge du Forum politique de haut niveau sur le développement durable, cet événement avait pour objectif de présenter les expériences régionales et nationales démontrant la contribution des volontaires aux ODD et de réfléchir à comment réinventer le volontariat pour accélérer la réalisation de l’Agenda 2030.

La quarantaine d’intervenant ont mis l’accent sur la nécessité d’un volontariat inclusif et accessible à tous, qui ne laisse personne de côté. L’importance d’élaborer dans les pays des cadres politiques et juridiques pour le volontariat a également été soulignée afin de garantir la sécurité des volontaires et de créer un environnement propice à l’engagement des citoyens, tout en laissant sa place au volontariat informel. Enfin, le travail en réseau des acteurs du volontariat et les partenariats stratégiques (secteur privé, domaine de l’éducation, universités etc…) a été mis en avant comme un moyen d’innover et de réinventer le volontariat.

En lien avec l’appel d’une Décennie pour l’action lancée début 2020, cet événement a été l’occasion de révéler le Portail de connaissances sur le volontariat initié par le PVNU et qui comporte trois composantes : une base de données sur le volontariat (disponibles pour 93 pays à ce jour), une bibliothèque de ressources sur les éléments scientifiques existants, et une plateforme d’échanges de pratiques (à partir du mois d’octobre). Il s’agit ici de rassembler les données sur le volontariat à un niveau mondial, régional et national, démontrant comment le volontariat peut apporter une véritable valeur ajoutée dans l’atteinte des ODD en 2030 et au-delà.

Valorisation de la contribution du volontariat français

France Volontaires est intervenue, sur proposition du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE/CIV), sur la session régionale Europe et Communauté des Etats indépendants (CEI) le 15 juillet de 14h00 à 15h30 (CEST).

Lucie Morillon, directrice du Pôle Etudes, Communication, Plaidoyer, a rappelé que « la Feuille de route de la France sur les ODD mentionne explicitement le volontariat et l’engagement citoyen comme des outils favorisant l’appropriation et la participation des citoyens à l’Agenda2030 »

Evoquant plusieurs programmes spécifiques financés par le MEAE, et qui favorisent le développement d’opportunités de volontariat en lien avec l’Agenda2030 (Appels Jeunesse DAECT, FSPI…), elle a évoqué « une étude en cours de France Volontaires montrant que 58% des volontaires français à l’international ne connaissent pas l’Agenda2030 alors même qu’ils et elles y contribuent directement ». Insistant sur la nécessité d’une approche pédagogique pour amener les volontaires à s’inscrire dans ce cadre, elle a cité comme bonnes pratiques le projet PrODDige du SCD, sur la sensibilisation aux ODD, ou les ateliers ODD dans les formations au départ proposés par France Volontaires.

Lucie Morillon a souligné la diversité de la contribution des volontaires, « qu’ils œuvrent dans le cadre de Volontariat informel, de bénévolat ou de Volontariat solidaire encadré par des dispositifs (comme les VSI, service civique, chantiers de jeunes, etc), qu’ils soient déployés au niveau national ou à l’international, et selon les projets dans lesquels ils sont impliqués ».

Deux exemples ont illustré ses propos :

  • Le projet EUAV TERO a permis de mobiliser des volontaires autour de la préservation des oasis, articulant Volontariat international et local pour mieux contribuer à l’ODD13.
  • L’association Migrations et développement, en partenariat notamment avec Solidarité Laïque et La Ligue de l’enseignement, a lancé le projet d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale « Jeunes des 2 Rives » qui vise à renforcer le pouvoir d’agir et les parcours d’engagement de jeunes de France, du Maroc et de Tunisie

En 2018, 30 % des missions des Volontaires de solidarité internationale (VSI) concernaient la thématique « Education, animation ou formation », 17% la thématique « Social, enfance, jeunesse et sport » et 12% le domaine de la santé. Soit une contribution directe à l’ODD 1 « Eradication de la pauvreté », à l’ODD 3 « Bonne santé et bien-être », l’ODD 4 « Education de qualité », l’ODD 5 « Egalité entre les sexes », l’ODD 8 « Travail décent et croissance économique » et l’ODD 10 « Inégalités réduites ».

Dans le cadre de son programme d’études, France Volontaires a lancé une enquête sur « La contribution des volontaires français à l’Agenda 2030 » avec un focus sur l’ODD 4 (Education, Formation) et Madagascar (l’enquête terrain a été reportée en raison de la crise sanitaire). Les résultats devraient être rendus publics en fin d’année, à l’occasion de la Journée internationale des Volontaires.

Plus d’informations :

Plan d’action pour l’intégration du volontariat dans l’Agenda 2030

En savoir plus sur la Réunion technique globale

Article « Le volontariat au cœur d’une rencontre onusienne majeure »