La francophonie au cœur des lycées Malagasy

Du 1er au 4 mars, s’est déroulée à l’Alliance Française de Tananarive, la formation initiale de 11 Animateurs En Langue Française (AELF), venus de Madagascar. Pendant ces 4 jours, ces futurs animateurs ont été familiarisés avec les techniques d’animation en milieu scolaire, en lien avec la Francophonie. Ils seront prochainement affectés dans les lycées publics et Alliances françaises partenaires à travers La Grande Île.

16/03/2021

Le projet de coopération « Des Animateurs en Langues Françaises (AELF) dans des lycées de Madagascar »

Initié en 2013, le projet « Des AELF dans des lycées de Madagascar », porté par le Département de La Réunion, en coopération étroite avec le réseau des Alliances Françaises, l’Ambassade de France à Madagascar et le Ministère de l’Education Nationale Malgache, se poursuit en ce début d’année avec l’affectation de nouveaux AELF. L’objectif est de favoriser la prise de parole en français, en soutient des enseignements dispensés dans les neufs établissements publics associés au dispositif, répartis dans les plus grandes villes du territoire : Antananarivo, Antsirabe, Antsiranana, Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina et Toliara.

Ces AELF, tous recrutés localement par les Alliances Françaises pour 1 ou 2 années, animeront au cœur même de ces lycées des clubs de français autour d’activités ludiques et pertinentes propres à susciter l’intérêt des adolescents avec pour ambition de les inciter à pratiquer davantage la langue française. En parallèle de leurs actions dans ces lycées, les AELF travailleront également dans les Alliances Françaises afin de participer activement à leurs missions de promotion de la langue française et de contribuer à l’ancrage territorial de ce projet.

Des missions éducatives et pédagogiques au service du renforcement de la Francophonie

Cette formation initiale a permis de faire un tour d’horizon des différents savoir-faire spécifiquement liés à l’animation et à la mise en place de multiples activités parascolaires en français comme à travers le théâtre, le débat, la chanson et bien d’autres encore. Pour cela, Pierre-Olivier, coordinateur du projet en tant que Volontaire de solidarité internationale[i] a fait appel à plusieurs intervenants locaux et associations comme Zazakely Sambatra, Narovana Radavidrason, chef de projet Alliance 3.0, et Madagaslam.

D’autres acteurs de la Francophonie sont venus soutenir cette formation en la ponctuant de leurs expériences : Mme Odile Cobacho, Conseillère adjointe de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France à Madagascar et l’Institut Français de Madagascar à travers « Culturethèque » avec Mme Florence Dimani et Volantiana Ranaivozafy, toutes deux en charge de cet outil numérique.

Avec aujourd’hui 300 millions de locuteurs estimés à travers le monde, et presque 1 sur 2 en Afrique Subsaharienne et dans l’océan Indien, la Francophonie est un enjeu majeur incontournable dans le développement culturel et économique de Madagascar.

[i] Mission de volontariat cofinancée par France Volontaires, le Département de La Réunion et les fonds européens Interreg V OI)