Sur le terrain : rencontre avec l’association VolCare Foundation au Ghana

L’équipe de l’Espace Volontariats du Ghana s’est rendue à Ho, dans la Volta Region, pour sa première visite de chantier de l’année.

20/09/2021

C’est l’organisation VolCare Foundation, une ONG fondée en 2014 qui œuvre principalement auprès des enfants (orphelins, démunis via du parrainage notamment) dans les domaines de l’éducation (enseignement), la santé, l’environnement (plantation d’arbres), l’infrastructure (construction/rénovation), que l’équipe de l’Espace Volontariats a rencontrée le 27 août dernier.

Cette dernière a été chaleureusement accueillie au sein du bureau de l’organisation par le Président, Drefenu Bless, d’autres membres de l’organisation, et 2 bénévoles françaises en mission pour 1 mois.

VolCare Foundation a l’habitude d’accueillir des bénévoles depuis 2017. Elle en a reçu une vingtaine à ce jour, avec une majorité de français.es, l’équipe étant elle-même francophone, et la région dans laquelle elle œuvre, propice à la langue française puisque située à la frontière avec le Togo. Les bénévoles effectuent la plupart du temps des missions avec des enfants (éducation, animation au sein d’écoles notamment), de construction, rénovation…

Après des présentations respectives des deux organisations, l’équipe de l’Espace Volontariats du Ghana s’est entretenue tour à tour avec l’équipe de l’association et plus précisément le Président, ainsi qu’avec les bénévoles. Tout le monde s’est ensuite réuni afin de partager un déjeuner convivial, puis de visiter certains bâtiments construits par l’organisation (une école – dans laquelle les 2 bénévoles interviennent auprès des enfants -, une mosquée, une école coranique), ainsi que les logements des deux bénévoles, qui se trouvent chez des familles d’accueil.

Les jeunes françaises ont affirmé être très satisfaites de leur expérience, ce qui se faisait ressentir par l’ambiance positive et chaleureuse présente au sein du groupe. Elles ont notamment relevé le fait qu’elles se sont senties encadrées et rassurées avant même d’arriver au Ghana grâce à des échanges réguliers avec le Président, et que tout était bien organisé à leur arrivée. Elles ont pu participer à des moments festifs et des activités et visites en dehors de leurs missions, et également être force de proposition et ainsi contribuer à un projet qui n’était initialement pas prévu (rénovation d’un puits).