Carnet de route des volontaires tchadiens en France

Assanie, Ali, Marie et Alexis, ils sont tchadiens et ont tous été sélectionnés pour une mission de service civique en France. Leur motivation et leurs profils leur ont permis d'entamer leur mission de réciprocité pour une durée de 6 mois à 1 an en tant que volontaires de réciprocité. Malgré les milliers de kilomètres qui séparent ces jeunes du Tchad, France Volontaires veille à suivre de près l’avancement de leur mission. 

03/03/2022

Après quelques semaines passées à Marseille, Mâcon, Calais et Orléans,  les quatre volontaires nous ont partagé leurs premières impressions. Arrivée en France, mission, vie sociale, acquis, voici leur premier retour d’expérience après un mois. 

Assanie 

Arrivée en France 

Mon premier mois s’est très bien passé. A mon arrivée j’avais une chambre bien chaude qui m’attendait et des provisions pour le week-end. Je suis logé dans un appartement en Co-living avec d’autres volontaires européens très sympa. Il y a une autrichienne, une espagnole, un roumain et une allemande. Nous accueillons une ukrainienne aujourd’hui et dans très bientôt un turc. Une très grande diversité avec une expérience particulière. 

Mes attentes pour cette mission étaient de vivre dans un cadre culturellement diffèrent du mien et d’apprendre des autres, leur manière d’être et de vivre. Et là je suis généreusement servie. Chacun vient d’un milieu diffèrent, avec une expérience et une culture particulière. Ils parlent tous anglais, donc c’est parfois un peu difficile pour moi de comprendre ou de suivre la conversation à cause de mon anglais moyen mais on arrive à communiquer et se comprendre à travers un mélange d’anglais et de français. C’est également l’occasion pour moi d’approfondir mon anglais et eux leur français. On apprend les uns des autres.

La mission de service civique 

Ma mission à CENTRAIDER consiste d’une part à sensibiliser sur les Objectifs de Développement Durables et l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale et d’autre part à promouvoir les dispositifs de mobilités internationales à un public surtout jeune. En terme d’objectifs, il s’agit d’identifier des structures avec lesquelles nous comptons mener des sensibilisations, définir des actions et réaliser des animations avec des outils pédagogiques et ludiques, et enfin évaluer et valoriser nos actions. Le mois de février s’est déroulé en grande partie devant un ordinateur. Il a été question des travaux préparatoires pour la réalisation de la mission.

Les compétences acquises

En terme de formation, j’ai eu une formation sur la méthodologie de projet, indispensable pour la suite de ma mission. J’ai eu une formation civique et citoyenne qui m’a permis de saisir les contours de mes droits en tant que volontaire service civique et les avantages qui accompagnent ce statut. La formation m’a également permis d’avoir une connaissance plus poussée de la discrimination et des mesures légales et administratives qui peuvent être prises. Une formation avec Charlotte et Maxime pour avoir des ressources en matières d’outils nécessaires pour nos animations et une mise en situation des connaissances et compétences à acquérir et/ou à développer.

Marie 

Arrivée en France 

Mon premier mois est assez mouvementé entre le fait de poser mes marques, le froid , les démarches administratives; il faut bien dire que tout ceci n’a pas été facile. Heureusement que je suis entourée de belles âmes toujours prêtes à aider et tout s’est très bien passé. Il faut aussi ajouter le fait que mon organisme s’habitue peu à peu au froid hivernal de Marseille .

La mission de service civique 

En ce qui concerne la mission de service civique , je travaille avec Unis cité sur un projet les COOP’R. Ce projet regroupe trois missions : « les connectés », « solidarité senior » et « solidarité Migrant ». Le but de ce projet est :

– D’assister les personnes qui ont des difficultés avec l’informatique soit en organisant les ateliers numériques, soit en nous rendant dans leur domicile, soit dans des centres d’accueils (foyers, associations, …) ;

-D’apporter un peu de chaleur aux personnes isolées (notamment les personnes âgées) ;

– D’organiser des sorties culturelles afin de découvrir la ville de Marseille et de rencontrer les volontaires (généralement les migrants des autres organisations) ;

-Donner des cours de français aux migrants.

Les compétences acquises

Sur le plan personnel, ce service m’apprend beaucoup de choses qui ne sont pas forcément enseignées à l’école telles que l’humilité, l’altruisme, la patience, le respect de l’être humain quelque soit ses origines, sa classe sociale ou encore son handicap. En choisissant ce service civique, je me suis posée beaucoup de questions : est-ce que cela aura une valeur ajoutée à ma formation ? Ne suis-je pas en train de perdre de la valeur sur le marché de l’emploi? Plusieurs choses m’étaient passées à l’esprit au point où j’ai voulu tout arrêter à un moment donné. Aujourd’hui je ne regrette rien car je suis fière de la merveilleuse personne que je suis en train de devenir grâce à ce service civique.

Ali 

Arrivée en France

Un mois s’est écoulé depuis le début de ma mission, qui a commencé le 5 décembre lors de mon atterrissage en France. Tout se passe à merveille ! J’ai été bien accueilli par les responsables de la CA71. J’ai assisté à des évènements culturels et traditionnels comme un Noël en famille, la fête des lumières à Lyon ou encore le marché de noël à Strasbourg.

J’ai aussi eu à découvrir le milieu estudiantin, où j’ai échangé avec des jeunes avec lesquels  j’ai passé la fête du nouvel an.

Service civique 

J’ai commencé le travail au sein de la coopération internationale pour le développement de la CA71 où je participe notamment à la préparation d’un projet de compagnonnage sur la filière bovine entre le Tchad et la CA71.

Le mois de janvier n’a pas été aussi mouvementé que le précèdent, mais ce fut un mois très instructif. En effet ce mois a été consacré à la préparation du projet sur la filière bovine entre la CA71 et Tchad. 

 Les compétences acquises 

Durant cette phase diagnostic j’ai appris quelques outils de management (la socio-dynamique, le SWOT, l’arbre des problèmes et des objectifs ) qui sans doute vont m’être très utile dans ma vie professionnelle. J’ai participé au rallye des OPA (organisations professionnelles agricoles) organisé par les jeunes agriculteurs, où j’ai découvert plusieurs structures œuvrant pour le monde agricole et j’ai profité pour échanger avec des jeunes lycéens et leurs enseignants.

J’ai effectué ma formation civique et citoyenne sur les enjeux de la solidarité internationale, cette formation m’a permis de comprendre  l’intérêt des droits humains, l’origine des discriminations et comment les combattre. Grâce à cette formation j’ai pris du recul en portant un œil critique sur ma propre personne et mes agissements vis-à-vis  des autres et j’en suis sorti grandi.

J’ai crée une page Facebook pour partager mon expérience, je vous invite a vous y abonner via le lien ci-dessous.

https://www.facebook.com/profile.php?id=100076951192032

Alexis 

Arrivée en France 

Je suis arrivé en France le 24 janvier. J’ai pris le métro à la gare afin de me rendre à Lille pour une correspondance jusqu’à Calais. Arrivé à Calais, j’ai été accueilli par mon tuteur qui m’a emmené à la résidence et fait visiter la plage. 

Prise de contact à la Fabrique DEFI (LFD), structure d’accueil: j’ai reçu: le livret d’accueil, le règlement intérieur de la structure, le protocole sanitaire en place, le trombinoscope et l’organigramme, le pack Info « WE-MOO »’ la fabrique de défi, l’offre de service, ma fiche de mission, les différents documents utilisés dans la structure (fiche de présence, fiche de demande d’absences, la liste téléphonique interne). 

J’ai rempli la fiche de renseignements et j’ai été présenté au personnel. C’est alors là que j’ai commencé mon premier jour de volontariat au sein de LFD sur le Pôle Mobilités et Relations Internationales.

Compétences acquises: 

Je profite de ma mission pour accéder à l’apprentissage de l’anglais sur l’application Duolingo, j’utilise l’application Canvas pour rédiger mes CV, des présentations, journaux…

Je m’entraine aussi sur la prise de parole en public. Je suis entre de bonnes mains pour apprendre toutes les bonnes techniques. On m’a offert la possibilité de travailler sur quelques points de formation en ressources humaines (la gestion de la retraite, la paie, l’administration du personnel…)

J’ai aussi participé à un atelier portant sur la gestion des bulletins de paies et les cotisations obligatoires des employeurs et salariés aux différentes structures de recouvrement, mais aussi au regard de la convention collective des Missions Locales.