Mat Salyrofa, Cambodgien de retour d'un service civique en France

Saly a 26 ans, il est Cambodgien et il a passé 9 mois en France l’an dernier en Service Civique. Il est maintenant professeur de Français Langue Étrangère à l’Institut Français du Cambodge, il revient avec nous sur son expérience et son parcours, au service de la francophonie !

30/04/2021

PORTRAIT DE MAT SALYROFA, DE RETOUR D’UN VOLONTARIAT EN FRANCE, AVEC LE SCD, DANS LE CADRE DU PROGRAMME PrODDige.

BONJOUR, PEUX-TU TE PRÉSENTER EN QUELQUES MOTS ?

Bonjour, je m’appelle Saly, j’ai 26 ans, je suis cambodgien et je suis professeur de français à l’Institut Français du Cambodge. Je suis diplômé d’une Licence es Lettres Françaises de l’Université Royale de Phnom Penh et d’un Master 1 en Droit International de l’Université Panthéon Assas, mais que j’ai obtenu au Cambodge, à l’Université Royale de Droit et de Sciences Économiques. Avant de partir en Service Civique, j’ai travaillé comme professeur de français dans des structures variées : Universités, Institut Français, ONG, etc. Malgré mon parcours centré sur la langue française, je n’avais jamais eu l’opportunité de vivre en France avant le Service Civique que j’ai fait cette année !

POUR QUELLES RAISONS AS-TU DÉCIDÉ DE PARTIR EN MISSION DE VOLONTARIAT DE RÉCIPROCITÉ EN FRANCE ?

C’était d’abord pour moi une fierté d’avoir pu partir en Service Civique car tout le monde n’a pas la chance d’être sélectionné. Par ailleurs, le programme PrODDige permettait à des jeunes de différentes nationalités de se retrouver pour une mission commune, j’ai donc découvert de nombreuses nouvelles cultures, en plus d’approfondir ma connaissance de la culture française, que je connaissais déjà assez bien. Enfin, j’ai pu perfectionner ma maîtrise de la langue française, en France, avec des francophones natifs, ce qui me ramène à la raison principale de ma décision : ma passion pour la langue française !

« Je suis parti en volontariat en raison de ma passion pour la langue française. »

PEUX-TU NOUS PARLER UN PEU DU SERVICE DE COOPÉRATION AU DÉVELOPPEMENT ET DU PROGRAMME PrODDige ?

J’ai été engagé par le Service de Coopération au Développement (le SCD) pour m’investir au sein du programme PrODDige. Je travaillais donc 2 jours pour une structure partenaire du SCD, qui s’appelle la Maison des Initiatives, de l’Engagement, du Troc et de l’Echange (la MIETE) et 3 jours par semaine pour un autre partenaire du SCD, l’Association Dynamique pour les Jeunes et le Développement (ADJD).

QUELLE ONT ÉTÉ TES MISSIONS AU SEIN DE L’ADJD ET DE LA MIETE ?

Je travaillais avec le directeur de l’ADJD. J’ai pu l’assister dans la plupart des projets mis en place, tels que la mini-kermesse, la journée internationale des droits de l’enfant, le Festisol et les interventions dans les écoles sur la thématique de l’engagement citoyen. Avec la MIETE et le SCD, j’ai réalisé un guide d’actions pour inciter les gens à s’engager contre la pauvreté et les inégalités.

QU’EST-CE QUE CETTE MISSION T’A APPORTÉ ?

J’ai découvert le monde associatif que je ne connaissais pas avant et j’ai également appris à organiser un événement associatif de A à Z. J’ai eu la chance de travailler pour 3 structures différentes dans lesquelles se trouvaient plusieurs bénévoles et volontaires venant de différents pays. J’ai donc travaillé avec des personnes venant d’Europe, d’Afrique et d’Amérique Latine. Grâce à ces rencontres j’ai pu découvrir de nombreuses nouvelles cultures et avoir des échanges interculturels très riches, qui m’ont permis de me développer aussi bien personnellement que professionnellement et d’acquérir de nouvelles compétences.

AS-TU RENCONTRÉ DES DIFFICULTÉS PARTICULIÈRES ?

Je n’ai pas rencontré de difficulté particulière, juste quelques petits problèmes administratifs qui ont été résolus avec l’appui des tous les
partenaires.

EST-CE QUE TES ATTENTES ONT-ÉTÉ SATISFAITES ?

Je suis très satisfait de ma mission, de mon engagement pendant ces 9 mois comme Volontaire en Service Civique avec le SCD.

« Malgré mon parcours centré sur la langue française, je n’avais jamais eu l’opportunité de vivre en France avant le Service Civique que j’ai fait en France cette année ! »

QU’EST CE QUE TU FAIS MAINTENANT ?

Je suis actuellement professeur de français à l’Institut Français du Cambodge (IFC). Je donne des cours de Français Langue Etrangère (FLE) aux élèves des niveaux débutant et Intermédiaire et mes étudiants sont principalement des adultes et des étudiants.

POURQUOI ENSEIGNER LE FRANÇAIS ?

Le français est avant tout ma langue étrangère préférée et j’aime le fait que quand j’enseigne cette langue, je ne partage pas uniquement une connaissance linguistique, mais aussi des valeurs, une culture du partage, de l’égalité, du droit, etc. L’enseignement est également ma passion et je suis très heureux d’avoir pu trouver un travail dans lequel je peux m’épanouir en alliant mes passions pour l’enseignement et la langue française. Grâce à ma mobilité de volontariat je peux maintenant partager mon expérience personnelle de la vie en France avec mes élèves et encore mieux leur transmettre ma passion pour la France, sa culture et sa langue !