Appui à l’« espace société civile » du centre culturel franco-nigérien

VSI, 12 mois, Niger

En raison de la crise sanitaire actuelle, les appels à candidatures et départs en mission reprennent progressivement en fonction des conditions sanitaires et administratives des pays partenaires et en accord avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Lire le communiqué

Mission à pouvoir : mars 2022

Date limite de candidature : 20 janvier 2022

Cadre descriptif de la mission

Résumé de la mission

Le/la volontaire sera impliqué(e) dans l’animation de « l’Espace société civile (ESC)» du Centre Culturel  Franco Nigérien (CCFN) et assurera son fonctionnement, notamment dans le cadre du partenariat existant entre l’ESC et le Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France, pour la composante « renforcement des capacités des porteurs de projet » de son Fonds de solidarité pour les projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain (FSPI) et pour son dispositif d’appel à projets appelé « Expression citoyenne ».

L’Espace société civile du Centre culturel franco-nigérien (CCFN) a été créée sous l’impulsion du Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France au Niger dans le cadre de l’appel à projets du FSPI-PISCCA (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs) lancé en janvier 2019. Destiné à soutenir les organisations de la société civile (OSC) au Niger, renforcer leurs capacités et contribuer à l’autonomisation économique et la promotion des droits des femmes, le FSPI-PISCCA est doté d’un mécanisme de financement à destination direct des OSC et d’un dispositif d’accompagnement et de renforcement des capacités des porteurs de projet. A cette fin, un Espace société civile (ESC), destiné à accueillir, orienter et conseiller les OSC nigériennes a été mis en place au sein du CCFN au début de l’année 2019. Le CCFN a souhaité élargir l’accompagnement à des porteurs de projets autres que les bénéficiaires du fonds PISCCA.

Au cours de près de trois années d’existence, l’ESC s’est affirmé dans l’écosystème société civile du Niger, structuré et doté de moyens qui lui sont propres, l’ESC a pu notamment déployer ses appuis auprès des OSC présentes à Niamey et celles installées en région. Si les débuts de l’ESC ont permis de poser les bases d’une structure d’accompagnement au bénéfice des acteurs de la société civile, ils ont également permis de soulever les besoins de ces derniers et de proposer des pistes de développement pour cet espace.

En collaboration avec le pôle culture du CCFN, un troisième type d’appui destiné aux artistes et structures culturelles a récemment été développé.

Activités principales à mener

L’Espace société civile propose 3 types d’accompagnement en direction des acteurs du secteur société civile :

  • Un accompagnement aux OSC(40% du temps de travail) :
    • Être un guichet d’accueil et de conseils au sein de l’Espace Société civile (logé au sein du CCFN, l’Espace société civile est un point d’entrée privilégié pour toute OSC souhaitant présenter sa structure, un projet ou être orientée vers les partenaires techniques et financiers en adéquation avec ses besoins) ;
    • Appuyer les porteurs à l’élaboration de documents projets/demandes de financement spontanées ;
    • Appuyer les OSC à la construction d’outils de pilotage du projet ;
    • Mettre à jour régulièrement la base de données de l’Espace société civile et contribuer à maintenir en réseau des acteurs de la société civile autour de l’Espace société civile ;
    • Organiser et/ou animer des formations à destination des OSC en corrélations avec les besoins identifiés.
  • Un appui, en binôme avec le Pôle Culture du CCFN, aux artistes et associations culturelles(20% du temps de travail) :
    • Accompagner les artistes pour leur réponse à des appels à projets ;
    • Appuyer les artistes souhaitant se structurer en association ;
    • Développer des outils spécifiques aux acteurs culturels (dossier d’évènement, fiches techniques, budgets etc…) ;
    • Organiser et/ou animer des formations à destination des acteurs culturels en lien avec les besoins identifiés.
  • Un suivi individualisé pour les OSC bénéficiaires du fonds PISCCA et du dispositif « Expression citoyenne »(40% du temps de travail) :
    • Participer à l’instruction des projets soumis par des OSC locales dans le cadre des appels à projets lancés par le FSPI-PISCCA ;
    • Suivre l’avancée des porteurs de projets en lien avec le SCAC et le prestataire de suivi-terrain;
    • Proposer des formations en gestion de projet ;
    • Appuyer les porteurs de projet dans le reporting technique et financier de leur projet ;
    • Proposer des temps de partage d’expériences et échanges de pratiques ;
    • Organiser des évènements thématiques permettant d’animer le débat autour de l’autonomisation économique des femmes et la promotion des droits des femmes ;
    • Mettre en lumière les projets soutenus et les apprentissages et à travers des supports de communication.

De manière transversale, il s’agira d’assurer le suivi financier des enveloppes allouées au fonctionnement de l’Espace société civile, d’assurer une veille sur les opportunités de financement, de développer les outils de communication du service, et de développer une programmation spécifique à l’ESC, en adéquation avec les besoins et les attentes des OSC.

Durée de la mission : 12 mois.

Lieu de mission : Niamey, Niger.

Profil du (de la) candidat(e)

Formation requise

Master 2 en gestion de projets, développement international ou domaines connexes.

Expérience(s) professionnelle(s) souhaitée(s)

  • Première expérience de solidarité internationale et/ou en gestion de projet souhaitée.
  • Expérience de terrain dans un pays en développement particulièrement appréciée.

Compétences principales recherchées

  • Sens de l’organisation et des responsabilités ;
  • Connaissances solides en cycle de projet ;
  • Très bon relationnel et capacités d’adaptation ;
  • Prise d’initiatives ;
  • Intérêt pour les thématiques liées au genre, à l’environnement, à la jeunesse et à la culture ;
  • Expériences dans la création d’outils de communication et l’animation de formations ;
  • Des connaissances en entrepreneuriat social seraient un plus.

Conditions du contrat de VSI

  • Statut du Volontaire de la Solidarité Internationale (loi de 2005) ;
  • Indemnité d’installation et indemnité de réinstallation au retour ;
  • Indemnité mensuelle de subsistance : cette indemnité n’a pas le caractère d’un salaire ou d’une rémunération, et permet d’accomplir la mission dans des conditions de vie décentes ;
  • Couverture sociale (mutuelle complémentaire, assurance rapatriement, assurance vieillesse) ;
  • Fourniture du logement ;
  • Frais de voyage entre le lieu de résidence et le lieu d’affectation, en début et en fin de mission.

Pour candidater

CV et lettre de motivation à envoyer à : candidatures@france-volontaires.org

Merci d’indiquer en objet de votre mail : « Mission 4N1099, Espace Société Civile CCFN Niger ».

IMPORTANT : Le volontaire de solidarité internationale ne peut accomplir de mission dans l'Etat dont il est le ressortissant ou le résident régulier. En conséquence, merci aux personnes de nationalité nigérienne de ne pas répondre à cette annonce.

Cette mission est proposée par :