Chargé.e du renforcement de la gouvernance publique de l'eau

VSI, 12 mois, Mauritanie

En raison de la crise sanitaire actuelle, les appels à candidatures et départs en mission reprennent progressivement en fonction des conditions sanitaires et administratives des pays partenaires et en accord avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Lire le communiqué

PROJET

Le programme WASH de l’UNICEF 2018-2022 vise les populations les plus vulnérables des zones prioritaires et est structuré autour des objectifs d’accès à l’eau, aux structures d’assainissement et d’amélioration des conditions d’hygiène. Le but est aussi pour les autorités en charge du secteur de parvenir à une action coordonnée à tous les niveaux, y compris en situation d’urgence

Les institutions comme les formations sanitaires et les écoles mauritaniennes sont encore insuffisamment équipées en infrastructures WASH avec un taux d’équipement des centres de santé seulement à 47% contre 33% pour les écoles. Afin d’obtenir des résultats probants et durables, le volet WASH nécessite une meilleure coordination, le renforcement des capacités techniques et des mécanismes de suivi et d’évaluation.

MISSIONS

1. Appui a la gouvernance du secteur de l’eau et de l’assainissement sous la supervision du chef de la Section eau, assainissement et hygiène

  • Amélioration de la coordination sectorielle
  • Soutenir le Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement (MHA) pour développer un mécanisme formel de coordination et de concertation pour structurer le dialogue avec les partenaires techniques et financiers du secteur ;
  • Appui aux revues sectorielles conjointement menées avec les partenaires du Ministère.

2. Consolidation de la planification sectorielle

  • Soutenir le MHA pour formaliser un cadre de planification sectorielle permettant d'identifier les priorités stratégiques pour le secteur ;
  • Appuyer les processus de planification du secteur WASH, en particulier renforcer la planification et le suivi des résultats basés sur les objectifs ;
  • Appuyer la revue des dépenses publiques entreprise par l’UNICEF pour le secteur.

3. Appui aux initiatives de pour renforcer la capacite du secteur

  • Appuyer l’état des lieux du cadre législatif et normatif du secteur de l’eau et de l’assainissement ;
  • Coordonner l’analyse sur les besoins en renforcement de capacite dans le secteur et les initiatives entreprises par l’UNICEF pour ces capacités (études, formations, partenariats) ;
  • Appuyer les initiatives conduites par l’UNICEF pour renforcer la résilience du secteur au changement climatique.

LE PROFIL RECHERCHE

Diplômes

Diplôme universitaire supérieur en politique et/ou administration publique, sciences politiques, relations internationales et développement, économie ou ingénierie,

Expérience

Une expérience pertinente en matière d'évaluation institutionnelle ou d'élaboration de politiques et stratégies dans le secteur de l’eau, l’assainissement ou la sante publique. Un minimum de deux ans d'expérience professionnelle avec une bonne compréhension des mécanismes de l'aide au développement et/ou des enjeux liés au développement institutionnel.

Qualités requises

Responsabilité ; Engagement ; Planification, Recherche constante ; Intégrité ; Travail en équipe et bonne capacité d’adaptation.

Langue(s) souhaitée(s)

Français, anglais, la connaissance de l’arabe serait un atout.

La présence aux sessions de formation organisées par la DCC, qui se déroulent en France, est obligatoire.

CONDITIONS

Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) est un statut défini par la loi du 23 février 2005. Il garantit au volontaire :

  • Formation au départ, suivi au cours de la mission, accompagnement au retour
  • Indemnité (150 euros mensuels minimum, selon le niveau de vie local), logement et nourriture sur place
  • Prise en charge du billet d’avion aller-retour
  • Couverture Sociale complète durant toute la période de volontariat
  • Cotisations retraite

La Délégation Catholique pour la Coopération, ONG de développement et service du volontariat international de l’Eglise en France, est agréée au titre du VSI par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Ouverte à tous, elle recrute, forme et accompagne près de 400 volontaires chaque année.

La DCC ne porte pas de projets de développement ; elle répond aux demandes de ses partenaires sur 3 continents.

Comment postuler ? 

Rendez-vous sur le site de la DCC pour télécharger le dossier de candidature à compléter et à renvoyer avec ton CV à candidatures@ladcc.org en précisant dans l’intitulé de ton mail la référence du poste : P220049-FV.

Cette mission est proposée par :