Appui au Délégué pour la Nouvelle-Calédonie au Vanuatu

VSI, 12 mois, Vanuatu

En raison de la crise sanitaire actuelle, les appels à candidatures et départs en mission reprennent progressivement en fonction des conditions sanitaires et administratives des pays partenaires et en accord avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Lire le communiqué

Mission à pouvoir : mars 2022
Date limite de candidature : 20 janvier 2022

Contexte de la mission

La Nouvelle-Calédonie a, au cours des dernières années, accentué les actions visant à accroitre son intégration régionale, d’une part, par des actions bilatérales menées avec les Etats et territoires du Pacifique mais également, d’autre part, par une participation active aux organisations techniques et politiques régionales.

En ce sens, le développement des actions de coopération avec le Vanuatu, voisin le plus proche et avec lequel de forts liens historique, politique, culturel et familiaux existent, s’est inscrit dans l’objectif de répondre aux besoins exprimés par le pays partenaire dans le cadre de domaines d’intérêts communs à l’exemple de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la francophonie.

Cadre descriptif de la mission

Résumé de la mission :

L’objectif principal de la mission est d’appuyer le délégué pour la Nouvelle-Calédonie au Vanuatu dans le développement et le renforcement de l’activité de coopération bilatérale entre le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie. 

Résultats attendus : 

  • La mise en œuvre des programmes de coopération, votés chaque année dans le cadre de la commission mixte Vanuatu, sont suivi avec le délégué pour la Nouvelle-Calédonie (DNC) ;
  • De nouveaux programmes de coopération pour l’année 2022 et 2023 sont identifiés, dans le respect des orientations données par les partenaires (gouvernement du Vanuatu, gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et Ambassade de France à Port-Vila) ;
  • Le suivi des projets FICOL en cours de réalisation est renforcé ;
  • En partenariat avec le CREIPAC et la Mairie de Port-Vila, la·le VSI contribue à la programmation culturelle du relai de la francophonie aux côtés du DNC.

Activités principales à mener : 

  • Appui au suivi de la mise en œuvre des programmes de coopération entre la Nouvelle-Calédonie et la République du Vanuatu ;
  • Soutien à l’identification de nouveaux projets de coopération permettant de consolider les actions déjà engagées, notamment dans le secteur large de l’éducation (avec un focus particulier sur l’enseignement supérieur) et de la francophonie ;
  • Contribuer à une veille qui sera également effectuée sur les projets à dimension sanitaire ;
  • La·le VSI pourra en outre apporter un appui dans le suivi des projets FICOL (Facilité de Financement des Collectivités) sur les projets UNV, plateforme de biologie moléculaire et aéroport de Baurfield ;
  • Concernant le Relai de la Francophonie, le volontaire pourra, si nécessaire, apporter un appui complémentaire dans la mise en œuvre de la programmation des actions portées par cette structure.

Durée de la mission :
12 mois

Lieu de mission :
Port-Vila, Vanuatu

Disponibilité :
Stage de préparation à l’expérience de volontariat du 21 au 25 février inclus
Départ dans le pays d’accueil : Mars 2022

Profil du·de la candidat·e

Formation requise :

Niveau M1/M2. Si possible dans le secteur de l’aide au développement. Un profil juriste pourrait également convenir.

Expérience professionnelle souhaitée :

Avoir effectué un stage de fin d’études ou une première expérience professionnelle seraient souhaitables

Compétences principales recherchées :

  • Organisé·e et autonome dans la gestion du temps et des priorités ;
  • Capacité à travailler dans un environnement interculturel
  • Des connaissances ou des expériences dans la région Pacifique serait un atout.

Langues souhaitées et niveau :

Français très bon niveau d’expression orale et de rédaction. Anglais niveau A2 ou B1 avec marge de progrès à l’occasion du séjour. Volonté d’apprendre le Bichlamar.

Conditions du contrat de VSI

  • Statut du Volontaire de la Solidarité Internationale (loi de 2005) ;
  • Indemnité d’installation et indemnité de réinstallation au retour ;
  • Indemnité mensuelle de subsistance : cette indemnité n’a pas le caractère d’un salaire ou d’une rémunération, et permet d’accomplir la mission dans des conditions de vie décentes ;
  • Couverture sociale (mutuelle complémentaire, assurance rapatriement, assurance vieillesse)
  • Fourniture du logement ;
  • Frais de voyage 1 aller-retour entre le lieu de résidence et le lieu d’affectation.

Pour candidater

CV et lettre de motivation à envoyer à : candidatures@france-volontaires.org
Merci d’indiquer en objet de votre mail : « 5V0082 – Appui au Délégué pour la Nouvelle-Calédonie au Vanuatu ».

Cette mission est proposée par :