Plénière de présentation de l’étude du CESE sur le Service Civique

© CESE

En cette journée de plénière de présentation de l’étude du CESE sur le Service civique, nos associations, engagées dans l’accueil de plus de 62 000 jeunes en Service Civique depuis 2010, réunies en plateforme inter-associative, tiennent à saluer la qualité du travail réalisé par Julien Blanchet et Jean-François Serres.

24/05/2017

Communiqué de presse, Plénière du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) du 24 mai

Les co-rapporteurs ont su associer de façon large les acteurs du service civique, prendre en compte et se nourrir des retours d’expérience et propositions des associations pour réussir le service civique universel.

Cette étude nous permet de disposer d’un bilan et état des lieux partagés du dispositif depuis sa création en 2010. Elle a le mérite d’approfondir le débat sur la question de l’obligation qui revient régulièrement dans le débat public et de faire la démonstration des bienfaits du volontariat. Enfin, en s’appuyant sur un bilan conséquent, elle identifie les leviers et inventorie les pistes d’amélioration susceptibles de permettre la réussite du service civique universel.

Aussi, la plateforme inter-associative du service civique invite les pouvoirs publics en charge du service civique et les acteurs à se saisir de cette étude pour en faire une des bases du travail partenarial nécessaire pour imaginer l’avenir du service civique.

Pour rappel, vous trouverez ci-dessous un résumé du positionnement de la plateforme interassociative du service civique publié début avril 2017 :

Nous distinguons deux grands axes pour favoriser le développement du service civique universel : s’assurer du respect des fondamentaux et faire progresser en qualité le service civique.

Conserver les fondamentaux du service civique
La réussite du service civique universel est, pour nous, indissociable du respect des fondamentaux tels que nous les connaissons aujourd’hui : volontaire, favorisant la mixité sociale, comme une étape de vie comprise entre 6 et 12 mois et dédié à des missions d’intérêt général.

Investir dans une dynamique d’amélioration continue de la qualité du service civique

  • Renforcer l’accessibilité du Service Civique ;
  • Développer et élargir le soutien aux acteurs du Service Civique ;
  • Partager l’animation locale du Service Civique avec les structures d’accueil ;
  • Identifier des grandes causes sociétales pour aider à mieux structurer le développement du service civique.

Pour s’épanouir pleinement, le service civique doit s’inscrire dans une politique globale de soutien à l’engagement et à la citoyenneté et ne pourra atteindre ses objectifs qu’aux côtés de politiques jeunesse et de développement de la vie associative ambitieuses.

Retrouvez le texte complet de positionnement en ligne en cliquant ici.

À PROPOS DE LA PLATEFORME INTER-ASSOCIATIVE POUR LE SERVICE CIVIQUE
Créée en 2011, la plateforme inter-associative pour le service civique est un collectif informel regroupant de nombreuses organisations impliquées dans l’accueil et l’accompagnement de volontaires. Elle a pour objectif de promouvoir l’expertise des associations et de faire connaître leur point de vue sur l’évolution du service civique. Ces associations ont accueilli, depuis 2010, 62 000 jeunes en Service Civique. Son secrétariat exécutif est assuré par Le Mouvement associatif. 
http://www.lemouvementassociatif.org/plateforme-inter-associative-pour-le-service-civique/

Pour plus de renseignements, contactez Ahmed El Khadiri : par mail aelkhadiri@lemouvementassociatif.org ou téléphone au 01.40.36.80.10