Accueillir un volontaire

 

Devenir une structure locale d’accueil

Pour pouvoir déposer une demande de mobilisation de volontaire, les structures locales doivent répondre à plusieurs critères :

  • Etre une structure officiellement reconnue et fonctionnelle (association, groupement, fédération, coopérative, établissement d’enseignement, ONG, collectivité locale…)
  • Définir les objectifs de la mission du volontaire
  • Disposer des moyens logistiques et matériels (outils de travail, local, moyens de déplacement…) pour la réalisation de la mission.
  • Répondre à certains critères définis par l’organisme d’envoi du volontaire.

 

Processus de mobilisation

Le processus de mobilisation des Volontaires Internationaux d’Echange et de Solidarité est quasiment le même pour toutes les structures. Voici les différentes étapes :

  • Négociation avec la structure d’accueil pour définir le contenu de la mission
  • Recherche du candidat
  • Formation au départ
  • Suivi accompagnement

Concernant les Volontaires de Solidarité Internationale (VSI) et les Volontaires d’Echange et de Compétences (VEC), la mobilisation de volontaires est souvent consécutive à une demande formulée par la structure d’accueil (description de la mission, du profil souhaité…).

Pour les Volontaires d’Initiation et d’Echanges (VIEch), le volontaire et sa structure d’accueil construisent ensemble le projet. Cela au travers des échanges par mail et téléphone.

 

Mobiliser un Volontaire de Solidarité Internationale

Les candidats s’informent et postulent par candidature spontanée ou en répondant à une offre de mission, les candidatures sont traitées au siège des associations, des candidats sont appelés pour un entretien ; vient ensuite la phase « formation au volontariat » suivi de la phase « attribution de mission » et « préparation au départ ».

Quelques exemples de mobilisation de Volontaires de Solidarité Internationale (VSI)

  • Avec la Guilde européenne du Raid
  • Avec le SCD
  • Avec FIDESCO