Santé et sécurité

Santé

Paludisme

Le paludisme étant prédominant dans la région, il est conseillé de prendre les précautions nécessaires : s’enduire de spray anti-moustique aux heures de coucher du soleil, dormir sous moustiquaire, spécialement pour les nourrissons et femmes enceintes. Le paludisme effraie du fait des chiffres alarmants mais c’est une maladie courante en Afrique. Prise en charge rapidement et avec le bon traitement, l’organisme combat le parasite. Il est d’ailleurs conseillé avant de prendre un traitement curatif (type Coartem) de faire un examen dit ‘de goutte épaisse’. Quant au traitement préventif, il est conseillé de voir votre médecin traitant avant le départ. Si vous venez en long séjour (plus de 6 mois), il est conseillé de voir un médecin sur place qui vous indiquera la démarche à suivre.

VIH/Sida

Le taux de prévalence dans la population adulte est estimé à 2.3% par l’ONUSIDA. C’est un des plus faibles de la région mais le risque est cependant bien réel, surtout dans certaines catégories de populations, en particulier chez les prostituées. Vous n’aurez pas de problème à trouver des préservatifs de bonne qualité en pharmacie. Au Ghana, les grands hôpitaux et laboratoires d’analyse utilisent généralement du matériel à usage unique (seringue, etc.…). Néanmoins, il est toujours préférable de s’en assurer.

Bilharziose

Il s’agit d’un parasite qui vit dans les eaux stagnantes et pénètre par les pores de la peau, alors évitez absolument les baignades en eau douce dans les lacs ou les rivières calmes ! La bilharziose est très courante au Ghana, en particulier dans la rivière Volta et le lac du même nom. La durée d’incubation de la maladie est généralement de 10 semaines. Elle peut vous rendre très malade (fièvre et fatigue générale) ou bien passer inaperçue pendant des années causant subrepticement des dommages irréversibles à la vessie, aux reins ou aux intestins selon le type de bilharziose que vous avez contracté. Son dépistage au Ghana est coûteux et long (2 semaines) car il faut envoyer l’échantillon à l’étranger (Afrique du Sud). Si la maladie est dépistée à ses premiers stades, le traitement est facile, rapide et ne laisse pas de séquelle. Il est recommandé de faire un test de dépistage lors de votre check-up complet annuel dans votre pays d’origine.

Hygiène alimentaire

Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférez les eaux en bouteilles capsulées. A défaut, consommez de l’eau filtrée, bouillie et décontaminée. Evitez l’ingestion de glaçons, de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Evitez la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits. Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.

Rage

La rage est présente au Ghana et il n’existe pas de centre antirabique. Nous vous conseillons donc d’être très prudents et de ne pas vous approcher des animaux, en particulier des chiens ou chats errants. Pensez qu’ils peuvent être porteurs de la maladie sans l’avoir déclarée (pas encore de symptômes visibles) et vous la transmettre par morsure, griffure ou simple léchage.

La tuberculose

Il est indispensable de vacciner les jeunes enfants dès l’âge de 1 mois. La maladie est très contagieuse. En cas de suspicion de tuberculose chez vos employés de maison (forte toux persistante), il est vivement recommandé de leur faire passer une radio des poumons.

Les maladies diarrhéiques et intoxications alimentaires.

Il est donc très important de respecter les règles d’hygiène de base, notamment se laver les mains avant de manger, après être allé aux toilettes et après avoir manipulé des billets de banque (possible vecteur de maladies). De nombreuses maladies sont apportées par l’alimentation, aussi soyez prudents : n’achetez des surgelés de produits sensibles (viande, poisson, glaces) que dans les magasins qui vous paraissent vraiment sérieux, ne mangez de crudités que dans les restaurants d’un certain standing, méfiez-vous des glaçons (ils sont parfois fabriqués avec de l’eau du robinet)…

Les parasites intestinaux

Ils sont surtout chez les jeunes enfants, à l’immunité plus faible que celles des adultes et qui mettent à la bouche des objets plus ou moins propres. Ces parasites se manifestent sous l’effet attendu de troubles digestifs ou de démangeaisons anales mais peuvent aussi donner des symptômes moins évidents tels que des troubles du sommeil. Alors si votre enfant se réveille la nuit ou fait des cauchemars à répétition, pensez à vérifier !

A noter :

Le climat chaud et humide facilite la multiplication des bactéries et la surinfection des plaies et rend difficile leur cicatrisation. Soyez donc particulièrement vigilants aux petites coupures, piqûres de moustiques que vous avez grattées et autres petits bobos qui paraissent insignifiants mais qu’il convient de rapidement désinfecter.

Les sites suivants vous permettront de trouver des informations complémentaires :

  • Sur la santé en milieu tropical en général (fiches enfant, femme enceinte, personnes âgées) et sur les vaccinations au Ghana : http://www.pasteur-lille.fr/fr/sante/conseil_medical_voyageurs ; ainsi que  www.pasteur.fr   
  • Sur les maladies tropicales en général : www.pasteur.fr/actu/presse/documentation ;
  • Sur divers articles liés à la santé (moustiquaires, désinfectants, filtres à eau) en vente auprès de SMI-voyages et santé : www.smi-voyage-sante.com

Vaccins obligatoires

D’un point de vue administratif, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune (anti-amarile) est exigé à l’entrée du pays pour tous les voyageurs.

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-polimyélite est recommandée.

Compte-tenu de la survenue régulière d’épidémies de méningite bactérienne, la vaccination contre la méningite à méningocoque de type A et C est vivement conseillée.

Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B. La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas.

Pensez à prendre votre carnet de vaccinations lorsque vous voyagez à l’extérieur du pays (par avion ou par la route). Il peut vous être demandé au poste frontière et si vous ne pouvez justifier votre vaccination, vous pouvez avoir à la refaire. Pensez également à garder dans un endroit sûr une copie de votre carnet de vaccination au cas où vous perdriez l’original au cours de votre voyage.

Vaccins recommandés

  • Fièvre jaune (« yellow fever ») (dès l’âge de 6 mois), à répéter tous les 10 ans ;
  • Hépatite A (« hepatitis A »)* (à partir de l’âge de 1 an), à répéter tous les 10 ans ; * pour les personnes nées avant 1945, ayant passé leur enfance dans un pays en développement ou ayant des antécédents d’ictère, une recherche préalable d’anticorps sériques (Ig G) peut permettre d’éviter une vaccination inutile.
  • DTP ou Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite (« diphteria, tetanus, poliomyelitis »), à répéter tous les 5 ans pour les enfants et tous les 10 ans pour les adultes ;

En fonction de la durée et des modalités du séjour : 

  • Typhoïde (« typhoid ») : pour des séjours prolongés (à partir de l’âge de 2 ans), à répéter tous les 3 ans.
  • Hépatite B (« hepatitis B ») pour des séjours fréquents ou prolongés (dès l’âge de 1 mois), vaccination en 3 injections (intervalle d’1 mois entre les 2 premières injections et de 5 à 12 mois entre le 2ème et la 3ème injection), pas de rappel nécessaire.
  • Méningite à méningocoques (« meningitis ») : pour des séjours prolongés ou en cas de contact étroit avec la population locale en période et en zone d’épidémie (à partir de l’âge de 2 ans), à répéter tous les 3 ans.
  • Rage (« rabies ») à titre préventif : pour des séjours prolongés en situation d’isolement (à partir de 1 an). A noter, que ces injections contre la rage ne sont pas un véritable vaccin. En cas de contamination par un animal porteur de la rage, il est toujours nécessaire de se faire traiter mais l’on dispose d’un peu plus de temps et moins d’injections seront nécessaires.
  • Remarque : Il est recommandé de réaliser toutes les vaccinations nécessaires avant de partir. Retrouver la liste des centres de vaccinations

Où se faire vacciner ?

Vous pouvez également vous rendre à Adabraka Polyclinic, qui est le centre habilité pour la vaccination contre la fièvre jaune. La clinique est située à l’angle de Barnes rd et de Castle rd, près de la cathédrale (tél : 0302 67 93 25 ou 0302 22 24 90 ou 0302 22 08 80).

Rapatriements

En cas d’accident grave, le consulat pourra prévenir votre famille et envisager avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement.

En cas de maladie ou d’accident grave à l’étranger, le consulat ne peut pas vous rapatrier aux frais de l’Etat, sauf dans le cas d’une exceptionnelle gravité et sous réserve d’un remboursement ultérieur. Il est donc conseillé, avant votre départ, de souscrire un contrat d’assistance prenant en charge les frais médicaux sur place et le rapatriement sanitaire.
Les Français rapatriés de leur pays de résidence pourront, en cas de nécessité, être aidés par le comité d’entraide aux Français rapatriés.

Comité d’entraide aux Français rapatriés
3 route de Courtry- 93410 Vaujours
Téléphone : 01 64 67 69 00 – Télécopie : 01 64 67 69 01

Quelques règles simples

  • Evitez les baignades dans les eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire).
  • Evitez de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides.
  • Ne caressez pas les animaux que vous rencontrez.
  • Veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto).
  • N’achetez jamais de médicaments dans la rue, mais toujours en pharmacie.

Listes des médecins et structures médicales au Ghana recommandées par  l’Ambassade de France au Ghana.

SECURITE

Contrairement à d’autres pays de la sous-région, le Ghana est un pays raisonnablement calme et sûr. On peut circuler librement dans l’ensemble du pays. Les recommandations qui suivent ont donc pour objet de vous éviter toute mauvaise surprise mais ne devraient pas vous alarmer, la sécurité n’est pas un problème majeur dans ce pays !
Livret de sécurité des volontaires :

Autres conseils de sécurité au Ghana 

Les compagnies de sécurité sont très nombreuses à Accra. Renseignez-vous auprès de la communauté expatriée pour faire votre choix.

Liste des numéros utiles de sécurité

24 hr Emergency centre (centre medical d’urgence 24h/24h)

  • Trust Hospital  0302 776 787
  • Nyaho Clinic  0302 775 341

Sapeur pompier

  • Siège   0302 772 446
  • Cantonment  0302 666 576
  • Central ( Makola) 0302 779 635
  • Industrial Area 0302 223 168
  • Dansoman  0302 310 903
  • Madina  0302 501 744
  • Aviation  0302 773 285
  • Trade fair  0302 773 949

Hôpitaux

  • Akai House Clinic 0302 784 772
  • Akai House(OSU) 0302 763 821
  • 37 Military Hospital  0302 776 111
  • Korle-Bu (CHU)  0302 665 401
  • Nayho Clinic   0302 775 341
  • Princess Marie Louise 0302 664 137
  • West African Rescue 0302 781 258

Police

  • Urgent  191 ou 0277522288
  • Siège   0302 664 611
  • Mobile Force  0302 760 273
  • Accra central 0302 663 625
  • Achimota  0302 401 999
  • Adabraka  0302 221 368
  • Airport  0302 777 592