Acteurs du volontariat

Les structures d’accueil de volontaires en Haïti sont nombreuses et diverses (ONG, associations, écoles, institutions etc.). A titre indicatif, voici quelques exemples de structures accueillant des volontaires en Haïti (actu : mai 2015) :

  • ACF (Action Contre la Faim)
  • ADEMA
  • AFDI Dordogne
  • AGRISUD International
  • Alliance française
  • Architectes de l’urgence
  • AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières)
  • Ecole de musique Dessaix Baptiste
  • Haïti Futur
  • GAFE  (Groupe d’Action Francophone pour l’Environnement)
  • GRET
  • MPP (Mouvement Paysans Papaye)
  • Nos Petits Frères et Sœurs
  • SGDF (Scouts et Guides de France)
  • Solidarité Sorbonne

Vous souhaitez contacter ces structures ou avoir des informations complémentaires, contactez Espace Volontariats Haïti.

Pour mobiliser un volontaire :

Le processus de mobilisation des Volontaires Internationaux d’Echange et de Solidarité est quasiment le même pour toutes les structures.

Voici les différentes étapes :

  1. Négociation avec la structure d’accueil pour définir le contenu de la mission
  2. Recherche du candidat
  3. Formation au départ
  4. Suivi accompagnement

Concernant les Volontaires de coopération et les Volontaires d’Echange et de Compétences, la mobilisation de volontaires est souvent consécutive à une demande formulée par la structure d’accueil (description de la mission, du profil souhaité…).

Pour les Volontaires d’Initiation et d’Echange, notamment les Scouts, le volontaire et sa structure d’accueil construisent ensemble le projet. Cela au travers des échanges par mail et téléphone.

Pour plus d’informations, consultez France Volontaires.

Si vous souhaitez entreprendre une mission de volontariat à l’étranger :

Vous devez suivre le processus suivant :

  • Vous informer sur les différentes structures et formes de volontariat afin de définir clairement votre projet et vos motivations
  • Postuler par candidature spontanée ou en réponse à des annonces auprès des associations
  • Les candidatures sont traitées en France, au siège des associations. Si le profil est retenu et qu’il correspond à une mission, les candidats doivent passer un entretien. Si son issue est positive, vient ensuite la formation et la préparation au départ.

Pour plus d’informations, consultez France Volontaires.