Présentation du pays d'accueil

Haïti est l’un des pays des Grandes Antilles. Sa capitale est Port-au-Prince. Il compte aujourd’hui plus de 10 millions d’habitants. Depuis le séisme qui a frappé le pays le 12 janvier 2010 et qui a causé la mort de plus de 220  000 personnes, puis le passage de l’ouragan Mathew (catégorie 4/5) le 4 octobre 2017, une partie du pays est en reconstruction. Cependant, Haïti regorge de richesses naturelles à découvrir, telles que ses fruits, ses plages, ses montagnes, etc. En outre, la culture haïtienne surprend également à tous les niveaux par sa variété : musique, littérature, théâtre, peinture, artisanat, et bien sûr l’accueil de ses habitants.

HAITI EN BREF

  • Superficie : 27 750 km²
  • Capitale : Port-au-Prince
  • Population : 10 millions d’habitants (près de 3 millions à Port-au Prince, la capitale)
  • Densité : 388 habitants/ km2
  • Monnaie : Gourde (HTG) qui connait une inflation et par conséquent des variations fréquemment, 1 euro = ± 71 HTG (1er trimestre 2017)
  • Langues : créole (langue parlée par la majorité de la population) et français
  • Jeunesse : Près de 41%  des Haïtiens ont moins de 18 ans
  • Pauvreté : 77 % des Haïtiens vivent en dessous du seuil de pauvreté
  • Taux d’alphabétisation : adultes hommes et femmes 48.7%; jeunes hommes 15 à 24 ans :74.4% et jeunes femmes 15-24 ans : 70.5 % (2013)
  • Emploi/Chômage : Plus de 60 % de la population active touchée par le chômage ou le sous-emploi
  • IDH (Indice de développement humain) : 0,483 (2014)

Sources : PNUD, BM, FMI, UN Stats, UNICEF, CIA

Situation socio-économique

La situation économique du pays est assez alarmante : Haïti est un pays à grande inégalité de revenus. Plus de la moitié de sa population dispose d’un revenu quotidien de moins de 1 dollar, alors que 78 % vivent avec moins de 2 dollars par jour. Le taux de chômage est également très important. Plus de 60 % de la population active est touchée par le chômage, le sous-emploi ou le secteur informel.

Quant aux indicateurs sociaux, le pays se classe 163e sur 188 pays selon l’Indice de Développement Humain de 2015. Près d’1/3 des enfants en dessous de 5 ans souffrent de retard de croissance. Le taux d’alphabétisation est de 48,7 % chez les adultes. Sources : UNICEF.

 

Situation politique

Sur un plan politique, Haïti est une république démocratique. Le droit de vote est accordé à tous les citoyens âgés de dix-huit ans et plus.
Le pouvoir législatif est exercé par deux chambres : le Sénat et la Chambre des députés. Le chef de l’exécutif est le président de la République Jovenel Moïse (investi le 7 février 2017). Le chef du gouvernement est le Premier ministre Jacques Guy Lafontant (depuis le 21 mars 2017).

 

La lente reconstruction

Le tremblement de terre d’une magnitude de 7.0 qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010 a causé la mort d’au moins 220 000 personnes, blessé plus de 300 000  personnes et déplacé 2,3 millions de personnes (quasiment 1/3 de la population – Source : PNUD. Les infrastructures les plus importantes ont été détruites. Le séisme a ainsi créé des besoins massifs en reconstruction.

Sept ans après, le pays reste encore marqué par le tremblement de terre de 2010. Les débris ont été enlevés, les écoles ont rouvert leurs portes et les programmes de camps et d’abris temporaires ont laissé place aux programmes de réparation et de reconstruction des quartiers, qui sont pour certains déjà terminés.

De nombreux Haïtiens vivent toutefois encore dans des conditions très précaires et un climat d’insécurité règne dans le pays (notamment dans sa capitale). Le pays est en outre particulièrement vulnérable face aux catastrophes naturelles : risques sismiques, cyclones, inondations dues aux pluies torrentielles. Le passage de l’ouragan Mathieu le 4 octobre 2017 en est un triste exemple. Cette vulnérabilité est dûe à sa topographie (nombreux bassins versants et zones inondables), à son environnement dégradé (moins de 2 % de couverture forestière), à la fragilité de ses infrastructures et de la faiblesse de ses institutions.