Le volontariat au Mali

La décision de retrait de tous les VSI du Mali en 2011 par le MAEE et les évènements de mars 2012 ayant précédé  la conquête des principales villes du septentrion malien par la rébellion touarègue et des groupes islamo-terroristes, ont fortement touché les missions de volontariats au Mali.

En effet, une étude menée par France Volontaires Mali en 2010 a permis de rencontrer 624 Volontaires Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES) œuvrant dans diverses structures : associations, Collectivités locales, représentations d’organisations de volontariat international, coopérations décentralisées dans des domaines divers.

Mais il est difficile de chiffrer le nombre exact de Volontaires Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES) au Mali. On les retrouvait comme bénévoles, stagiaires et dans les principaux types de dispositifs :

  • Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)
  • Volontariats d’initiation et d’échanges (ViEch)
  • Volontariats d’échanges et de compétences(VEC)
  • Service Civique

Repartition des VIES

Les résultats de cette étude ont démontré que ces VIES avaient des profils divers et variés : 60 % des femmes ; 36% étaient fortement diplômés (bac+4 / +5) avec une proportion des 16-22 ans comme la plus élevée.

Toutefois, des volontaires hors dispositifs quoique difficilement accessibles continuent à venir au Mali. Aussi l’ouverture de missions VIA auprès de l’ambassade de France à Bamako sonne comme une lueur d’espoir dans la perspective d’une reprise de l’activité VIES au Mali.

Le volontariat de Réciprocité

Afin de combler le vide laissé par le retrait des VSI décidé en 2011 au  Mali et au Niger, France Volontaires a initié ce programme qui entre dans sa 2ème année par l’adjonction de deux nouveaux pays le Sénégal et le Burkina Faso pour mobiliser chacun 5 jeunes d’ici la fin de cette année 2013.

Pour mieux comprendre ce programme :