Présentation du pays d'accueil

La Mauritanie en quelques mots

La République Islamique de Mauritanie est un pays du Maghreb situé dans le nord-ouest de l’Afrique. La Mauritanie fait partie de l’Union du Maghreb arabe et de la Ligue arabe.  

Elle possède une côte de 600 km sur l’océan Atlantique s’étirant de Ndiago au sud jusqu’à Nouadhibou au nord. Au nord, elle est limitrophe de l’Algérie et de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), du Mali à l’est, et du Sénégal au sud.

La Mauritanie constitue un point de passage entre l’Afrique du Nord et l’Afrique noire. Elle est peuplée de Maures arabo-berbères originaires du nord du continent (blancs Beidanes ou noirs Haratins), de Peuls, Wolofs, et Soninkés.

La langue officielle en Mauritanie est l’arabe. Cependant, dans les différentes régions, plusieurs dialectes sont utilisés : le hassaniya (dialecte proche de l’arabe classique parlé par les Maures), le poulaar, le soninké, le ouolof et le bambara (dialectes parlés par les non arabophones).

Le français est répandu sur l’ensemble du territoire mais bien plus pratiqué et maîtrisé en milieu urbain qu’en milieu rural. Il conserve une place importante comme la langue de travail dans la quasi-totalité des grandes entreprises, les institutions internationales, l’administration.

La Capitale est Nouakchott. 

  • Croissance annuelle : 5 % 
  • Densité : 2,7 habitants/km2
  • Population : 3 359 185 millions d’habitants 
  • Taux d’alphabétisation : 40,7 % 
  • Superficie : 1 030 700 Km2 
  • IDH (rang mondial): 159/187

Retour haut de page

 

Religion :

L’Islam est la religion d’Etat, consacrée par la Constitution : « la religion du peuple mauritanien est la religion musulmane ». Tous les mauritaniens, quelques soit l’ethnie, sont musulmans à 100%. Un non musulman ne peut avoir la nationalité mauritanienne.

La liberté de cultes est néanmoins reconnue pour les étrangers. Toutefois, seule l’Eglise catholique possède des lieux réservés au culte notamment à Nouakchott, Nouadhibou, et Rosso.

Retour haut de page 

Organisation administrative et communale :

La République Islamique de Mauritanie est divisée en 13 wilayas (régions) dont le District de Nouakchott. Chaque wilaya constitue une circonscription administrative déconcentrée. La Wilaya est divisée en Moughataa (Départements) et les Moughataa en arrondissements. Le pays compte 53 Moughataas.

La Wilaya est placée sous l’autorité d’un Wali (Gouverneur) qui représente le pouvoir central; la Moughataa est placée sous l’autorité d’un Hakem (Préfet), et les arrondissements sont dirigés par des chefs d’arrondissements.

La Mauritanie accède à l’indépendance le 28 novembre 1960. Le pays est reconnu officiellement par l’Organisation des Nations unies (ONU) le 27 octobre 1961 et devient membre fondateur de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) en 1963. Le président actuel est Mohamed Ould Abdel Aziz.

Retour haut de page 

Les enjeux de développement en Mauritanie

L’économie du pays repose essentiellement sur trois grands piliers : 

  • Le secteur rural (élevage et agriculture); 
  • Les secteurs de la pêche et des mines.

Le secteur rural est caractérisé par un élevage extensif et une agriculture de substance qui demeure importante malgré le développement de la culture irriguée le long du fleuve Sénégal depuis le milieu des années 80. Les deux autres secteurs -mines et pêche- sont destinés à l’exportation, en particulier le fer (plus de 10 millions de tonnes par an) et la pêche. Ce dernier secteur constitue depuis 1985 la première source de devises du pays. 

 Retour haut de page

Les acteurs de la coopération en Mauritanie

Services d’Etat, collectivités locales, projets de coopérations bi et multilatérales, ONG étrangères, coopérations décentralisée, associations et ONG locale etc. Les acteurs de développement sont nombreux en Mauritanie.

Cliquez ici pour l’annuaire des acteurs de la coopération en Mauritanie.  (en construction).

 Retour haut de page

Pour en savoir plus pas actif liens

 Retour haut de page

Liens utiles