Vie quotidienne

 

Se loger

Pour votre recherche de logement à Dakar ou dans les régions, des agences immobilières existent partout dans le pays, n’hésitez pas à contacter l’Espace Volontariats pour obtenir les bons contacts.

Une liste des volontaires en poste est également disponible au niveau de la représentation nationale de France Volontaires au Sénégal. Un contact avec des volontaires installés au Sénégal depuis quelques mois ou plus peut vous aider à trouver plus rapidement votre logement. Contactez l’Espace Volontariats de France Volontaires au Sénégal pour avoir plus d’informations.

Un studio à Dakar (chambre + salon) varie entre 100 000 FCFA (152 euros) et 150 000 FCFA (228 euros) compter environ 200 000 FCFA (304 euros) à 300 000 FCFA (457 euros) pour un appartement de 3 chambres et salon. Les prix varient en fonction des quartiers.

Pour les régions, les coûts des logements (chambre + salon) sont moins élevés, environ 50 000 FCFA (76 euros).

NB : l’indemnité d’installation versée aux VSI sous contrat de France Volontaires est destinée à l’achat d’équipements utiles à la vie quotidienne : vaisselle, ustensiles de cuisine, équipement ménager, draps/serviettes, moustiquaire, filtre à eau, etc. Vous pouvez vous rendre au marché HLM pour effectuer ces achats.

Important :

  • A la signature des contrats de bail, une caution d’environ 2 mois de loyer et une commission égale à un mois de loyer sont généralement demandées.
  • Il est indispensable d’effectuer un état des lieux avant et après occupation du logement avec le propriétaire ou avec l’agence immobilière.

Pour les Volontaires courte durée :

Le plus souvent, ils sont logés dans des familles ou des centres d’accueil ou bien en colocation avec les volontaires actuellement en poste et qui disposent de chambres libres.

Il est possible aussi d’avoir un logement équipé mais c’est une offre chère (entre 15000 FCFA soit 23 euros et 20 000 FCFA soit 30 euros par jour pour une chambre).

Il n’est pas conseillé aux volontaires de courte durée de prendre une maison non équipée.

Se déplacer

Pour se déplacer dans tout le Sénégal, il y a différentes solutions :

Les transports interurbains

Les gares routières sont des lieux grouillants toute la journée, ou sénégalais et étrangers arrivent, partent, transitent, dorment, se promènent et débattent ! Certes, toutes les gares routières ne sont pas comme celles de Dakar mais chacune est un lieu privilégié pour le commerce. En effet, les dakarois rentrant dans leur village achètent au dernier moment des cadeaux pour la famille, des marchandises bon marché qu’ils pourront revendre ou des produits pour se restaurer pendant le voyage. A Dakar, il n’y a qu’une gare principale, celle des Beaux Maraichers à Pikine.

Les taxis 7 places : Font la navette entre les différentes régions du pays, l’heure de départ de ces véhicules dépend de la clientèle (ils ne partent qu’une fois remplis). Ce sont des véhicules assez confortables. Les prix varient en fonction de la distance à parcourir.

Les cars Mourides : Sous l’impulsion des richissimes marabouts sont nés les cars mourides. Les cars mourides accomplissent plutôt les transports de longue distance et sur des lignes régulières. La grande révolution est l’horaire fixe et la possibilité de réservation. Plus confortable que les cars rapides, ils sont souvent plus rapides et proposent les prix les plus bas du marché

Le Ferry Aline Sitoé Diatta : il assure la liaison maritime entre Dakar et Ziguinchor. Le Ferry, qui dispose de tous les équipements de confort et de divertissement, enregistre une forte demande de la population et des touristes qui veulent découvrir la Casamance. Il effectue deux navettes hebdomadaires entre Dakar (départs mardi et vendredi à 20h) et Ziguinchor (départs jeudi et dimanche à 13h). Se renseigner auprès de Cosama.

Possibilité également de se rendre à Ziguinchor ou Cap Skirring par voie aérienne. Un vol par jour (45min de vol) opéré par le Groupe Transair.

Le Train : Deux lignes de chemin de fer datant de la période coloniale ont été construites : Dakar –Saint Louis et Dakar –Bamako. Aujourd’hui seules les lignes Dakar – Thiès et le Petit Train Bleu (ligne de la banlieue) sont exploitées. Une nouvelle ligne TER reliant Dakar et l’Aéroport International Blaise-Diagne devrait être ouverte courant 2019.

Tarifs des transports de Dakar vers les régions, cliquez ici  !

Les transports urbains

Les taxis-ville, de couleur jaune-noir, existent presque dans toutes les régions. Les prix varient d’une région à une autre. Pour Dakar les prix de la course varient selon la distance entre 1000 FCFA (1,5 euros) et 2500 Fcfa (4 euros). Pour les autres régions généralement le prix de la course est fixé à 500 FCFA quelques soit le trajet.

À l’arrivée à l’aéroport, le tarif officiel est de 12000 FCFA avant minuit et 16000 FCFA après minuit quelques soit le lieu où vous allez à Dakar.
NB : Le passage de l’autoroute est optionnel et le péage est à la charge du client.

Les taxis bleus : une compagnie concurrente des taxis jaunes noirs. Ici, également, les tarifs varient de 1000Fcfa (1.5 euros) à 2500Fcfa (3.5 euros).

Les taxis Clando : Couleur et état général aléatoires. Les prix sont plus raisonnables. Ils dépendent de la durée et peuvent varier de 100 Fcfa à 500 Fcfa.

Les Bus GIE AFTU (TATA blancs) : Plus d’une cinquantaine de lignes sillonnent Dakar et sa banlieue, empruntant souvent les mêmes parcours que les Dakar Dem Dikk. Toujours pris d’assaut, il n’est pas rare qu’ils roulent les portes ouvertes avec cinq personnes agrippées au marchepied. En général les prix varient entre 100 Fcfa et 225 Fcfa.

Les bus Dakar Dem Dikk : Ils sont bleus et leurs arrêts sont signalés par des panneaux circulaires ronds. Ils ont le monopole de la desserte du centre-ville de Dakar (Pompidou, place de l’Indépendance, Plateau, etc.). Les tarifs varient entre 150FCFA (02 centimes d’euro) pour une section et 275 FCFA (04 centimes) pour 04 sections. Retrouvez les lignes du réseau public ici.

Les cars rapides (Camionnettes Renault Multicolores) : Emblématiques du transport populaire dakarois, ils n’ont de rapide que le nom, car en fait, ces cars s’arrêtent tous les 200 mètres, pour décharger et charger des passagers. Le car rapide ne repart que lorsqu’il est plein. Les tarifs dépendent du trajet et varient de 50 Fcfa à 150 Fcfa.

Les cars ’’Nianga Ndiaye’’ (Bus Mercédès Blanc) : du nom du fondateur de cette compagnie de transport, il peut prendre plus de 30 personnes. Alternative urbaine aux cars rapides, ils fonctionnent selon les mêmes principes et les tarifs sont presque les mêmes.

Les transports personnels

Rappel : le port du casque est obligatoire. Ne jamais conduire ou monter sur un deux-roues sans cette protection vitale.

S’abonner à l’électricité et à l’eau

Abonnement électricité

Pour souscrire à un abonnement d’électricité, se rendre à l’agence de la SENELEC (Société Nationale d’Electricité) la plus proche de votre maison.

De nombreux documents vous seront demandés et la démarche prend du temps.
Laissez-vous guider…

Abonnement eau

Retirer une demande de branchement auprès d’une agence SDE (Sénégalaise Des Eaux) et la faire viser par l’autorité habilitée (Urbanisme, Commune, Communauté rurale), puis fournir les pièces suivantes :

  • Photocopie légalisée de la pièce d’identité (Carte Nationale d’identité, permis de conduire, passeport, livret militaire)
  • Autorisation légalisée du propriétaire, si vous êtes locataire ou bien contrat de bail ;
  • Original du quota accordé par le Ministre chargé de l’hydraulique de durée de validité de 5 ans, si vous êtes maraîcher ou forestier ;
  • Frais d’abonnement : 13 566 Fcfa pour les particuliers // 43 434 Fcfa pour les entreprises et autres

Conseil : il faut toujours vérifier que les factures du précédent locataire ont été payées. A noter également que dans certains quartiers, les coupures d’eau et d’électricité sont très fréquentes surtout pendant l’hivernage, d’où l’intérêt d’avoir un réservoir d’eau.

Choisir son opérateur téléphone

Trois opérateurs proposent des services de téléphonie cellulaire. Il s’agit de la SONATEL (Société Nationale de Télécommunications) avec ORANGE (abonnement et carte) et SENTEL avec TIGO (carte) et d’EXPRESSO (Abonnement et carte).

Les abonnements se font dans les locaux de ses opérateurs, les recharges (cartes de crédit) sont en ventes presque partout (dans les boutiques et dans la rue)

Pour plus d’informations sur les démarches à suivre, cliquez ici.

Pour acheter un cellulaire, adressez-vous à :

  • Espace Telecom, 58, rue Jules Ferry – Tél : +221 33 842 46 65
  • Makys, 58, rue Jules Ferry – Tél : +221 33 842 52 52

 Pour décoder ou réparer votre cellulaire, adressez-vous à :

  • Sos portables, 9, avenue Faidherbe (face Matforce) – Tél : +221 33 823 23 23
  • Téléphone du monde – Tél : +221 33 823 10 80

Vie quotidienne

Les supermarchés sont assez chers, il est plutôt conseillé de faire ses courses dans les boutiques, situées partout et proposant un très grand choix de produits. Vous ferez des économies. Si vous souhaitez acheter certaines choses en supermarché, privilégiez alors les magasins Auchan aux Casino.

Même si en France, ce n’est pas monnaie courante d’avoir une femme de ménage, n’oubliez pas qu’ici c’est totalement différent. Ainsi même en tant que volontaire, vous avez la possibilité de prendre une femme de ménage qui pourra venir chez vous environ trois fois par semaine.

Les bonnes adresses

Sorties, loisirs, achats, restaurants : voici quelques bonnes adresses testées pour vous !

  • À Ziguinchor
  • À Thiès
  • À Saint-Louis
  • À Dakar
  • À Fatick
  • À Kaolack
  • À Tambacounda
  • En France

ZIGUINCHOR

Sorties et loisirs

  • Alliance Franco-Sénégalaise: pour des spectacles, concerts, du théâtre. Sympa et pas cher. Restauration à la cafétéria. Très bon (2 000 FCFA soit 3 euros pour un plat). Service un peu lent.
  • Restaurant Walkounda (bonne cuisine) : entre 3 000 FCFA (4.5 euros) et 4 000 FCFA (6 euros). Endroit parfait.
  • Oussouye Casa VTT: on peut y louer des VTT à la journée, à la demi-journée. Parcours libres ou en groupe. Sympa pour découvrir la Casamance différemment.
  • Enampor : village typique de Casamance avec ses cases à impluvium. Campement en train d’être refait. (Avant la réfection du campement 12 000 FCFA nuit et pension complète).
  • On peut faire des ballades en pirogue. Notamment Enampor/Oussouye en pirogue. (Demander au campement environ 25 000 FCFA)

Achats

Boutique :

BATIK : Omer Silédao DIATTA
Quartier de Lyndiane – Bd Alpha
Ziguinchor, Sénégal
Tel : +221 33 990 22 85
Mob. : +221 76 597 09 04
Mail : [Email]
Site : www.origines-senegal-diffusion.com

Teinture :

Joelle : +221 77 519 69 46.
Proche de l’hôpital régional.
Jolis sacs à main, foulards, autres plaids.

THIÈS

Sorties et loisirs

  • Auberge chez Léonie : plats sympathiques et pas chers, ambiance chaleureuse et parfois dansante.
  • Auberge chez Gilbert (mais dont le nouveau propriétaire s’appelle Nicolas) : lieu de détente agréable tenu par un toubab. Plats savoureux à tous les prix, à déguster autour de la piscine. Soirée à thème pour le samedi entre 20h et 22h.
PETITE CÔTE
  • La Somone : hôtel Keur Sénégal (tenu par Kristina, très bon accueil) : environ 12000 FCFA/nuit avec le petit-déjeuner. Tél : +221 33 958 52 77.
  • La Somone, quartier Canda : Hôtel restaurant d’application. Centre de formation professionnel qui forme des jeunes issus de milieux défavorisés aux métiers de l’hôtellerie gratuitement. Soutien à une bonne cause. Tél : +221 77 853 26 20 // +221 33 957 59 33
  • Mbour-Sally (à 500 m du collège René Merceron) : Restaurant Chez Anna : les brochettes de lotte, avec assiette garnie, pour 1500 F CFA soit 2 euros !
JOAL FATHIOUTH

Visite de l’île aux coquillages à pied ou en pirogue avec un guide (5000 FCFA pour la visite à pied, 11 000 FCFA pour la pirogue). Lieu incontournable.

SAINT-LOUIS

Sorties et loisirs

  • L’Institut Français de Saint-Louis : propose un programme culturel divers et varié (cinéma, exposition, concert, danse) à des tarifs très acceptables. Situé sur l’ile, avenue Jean Mermoz renseignement : +221 33 938 26 26. Plus d’infos ici.

Hébergements

  • Auberge de la Vallée : accueil chaleureux, dortoirs de 10 avec moustiquaires, refaits à neuf. Petite terrasse charmante pour déjeuner. Dortoirs : 6500 FCFA soit 10 euros avec petit déjeuner. Possibilité de chambres doubles. Situé face à l’hôtel de la Résidence.
  • Auberge de jeunesse : accueil chaleureux, prix modestes, confort, calme, propreté. Angle rue Bouet / Avenue Mermoz Quartier Nord (en face du consulat de France)
    Tel : +221 33 961-24-09 / Fax : +221 33 961-56-73
    Email : gijeunesse@yahoo.fr Tarif : 6250 FCFA (9,5 euros) par nuit avec le petit-déjeuner.
  • Auberge du Pélican, hydrobase Saint-Louis 1066 – Tél. : (+221) 33 961 8837. Les cases lit-double à 7.500 FCFA (11 euros) la nuit (sans petit-déjeuner), propre et bien tenu, bonne cuisine.
  • Le château : 3 chambres (pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes) à 5000 FCFA par personne (7,5 euros) av dood, Saint-Louis.
    Tel : +221 76 739 94 05
  • Le Centre Diapalanté : 2 chambres disponibles avec 2 lits par chambres équipée avec salle de bain. 1 chambre pour 2 : 7500 FCFA par personne (11,5 euros) ou chambre à 12 000 FCFA
    Quai ousmane Masseck Ndiaye X rue Potin, île Nord, Saint-Louis.
    Tel : +221 961 46 51

DAKAR

Restaurants :

  • Le citron vert dans le quartier de Hann. Plats environ 4500 FCFA soit 7 euros (cadre vraiment très agréable), plats sénégalais.
  • A la pointe des almadies, possibilité de déguster des coquillages et crustacés pour pas très cher dans les petits boui-bouis.
  • Au niveau de la Cour de Cassation, possibilité également de manger du poisson sur la plage à très bon prix : à partir de 1500 FCFA, apportez votre boisson.
  • Restaurant « Au point d’interrogation » : à 200 mètres de l’Institut Français : plats sénégalais pour 2500 FCFA (4 euros) environ. Bien copieux.
  • Chez Charly : bar de l’hôtel Sunugal, situé en face du casino du cap vert, de très bon hamburgers et cocktails
  • L’Awalé : maquis Ivoirien, ambiance garantie, situé à Ouakam à côté de la case des tous petits.
  • Café Kermel, au marché Kermel, si la nourriture française vous manque, adresse à ne pas louper : 7500 FCFA le menu entrée / plat / dessert. Cuisine française, ambiance bistrot.

Sorties :

  • Le New Africa : pour danser la salsa (très bon endroit pour les « fada » de salsa) – quartier Sacrée Cœur 3, vers la boulangerie jaune.
  • Le Just4u : restaurant bar en plein air à point E, avec des groupes live les vendredis et samedis, entrée : 3000, 5000 ou 10 000 FCFA en fonction des soirées. Renseignements : (+221) 33 824 32 50.
  • Le Top Ten : situé à Yoff océan, cette boite vous accueille dans une ambiance afro-occidentale pour danser jusqu’au bout de la nuit.
  • L’institut Français de Dakar : cinémas, concerts, pièces de théâtres, restaurant…, du Sénégal de France ou d’ailleurs, l’Institut Français de Dakar situé sur le plateau à côté de la place de l’indépendance est un lieu incontournable pour les férus de cultures en tout genre. Renseignements et programme.

Hébergements :

  • Espace Thially : situé dans le quartier Impôts et Domaines, près de l’école primaire « Patte d’oie Buiders ». Quartier calme, implantation idéale : près de l’aéroport, non loin de l’océan, près de la patte d’oie, un carrefour pour se rendre en ville, rejoindre la gare routière ou partir vers l’intérieur du pays. BP6259 Dakar Etoile – Sénégal. A partir de 9000 FCFA petit-déjeuner et taxe touristique inclus. Possibilité de séminaires résidentiels pour 15 à 20 personnes. Renseignements et reservation : (+221) 33 855 02 60 // espace.thialy@orange.sn // cauris.sn.
  • Auberge Keur Mithiou : situé quartier Patte d’Oie, à 15 minutes de l’aéroport. Chambres très agréables, diffrentes gammes de prix (de 8000 à 20 000 FCFA/nuit). Possibilité de petit-déjeuner, wifi. Renseignements et réservation : keur-mithiou.com/index.html.
  • Studios Ecolos : un particulier propose plusieurs studios écologiques à la nuit (différentes gammes de prix), quartier Baobab, cadre très calme et agréable. Informations disponibles sur le site, pour obtenir les coordonnées des propriétaires, contactez-nous !
  • Maison indépendante située à 100 mètres de l’École Keur Fatou Kaba (http://urlz.fr/70gW), sur la route qui sépare Guédiawaye et Pikine. La maison comporte 3 chambres, un salon qu’on peut transformer en chambre si besoin, une cuisine avec frigo et gaz, une douche, un wc, un lavoir, un couloir couvert et 2 petites cours à ciel ouvert. L’ensemble est agréable, propre, spacieux et aéré. La maison est à 5mn à pied de la station Texaco à Pikine (croisement Tally Icotaff et route vers Thiaroye). Des « clandos » (100FCFA) passent en permanence devant la maison et de nombreux bus passent à la station Texaco. La participation s’élève à 20 000 FCFA tout compris par semaine et par chambre.

Les personnes intéressées peuvent contacter Mamadou Gueye, Directeur de l’école [Email] 00221779 850 154, en gardant [Email] en copie.

Achat

Confection Sur Mesure (CMS) : couture sur mesure et tissus de très bonne qualité. Ama Diallo (+221) 77 419 25 69 : à partir de 15 000 FCFA la chemise pour homme sur mesure, avec le choix des tissus (d’Afrique de l’Ouest), des patchs et des formes.

FATICK

Fatick n’est pas en elle-même un lieu de villégiature particulièrement frappant, mais au cas où vous y faisiez halte sur le chemin du Sine Saloum, de la Casamance ou en mission :

Restaurants et bars

  • Le Fazenda (Bar), et sa non moins sympathique patronne Hélène. Selon la saison, on y mange de bonnes crevettes du coin – frites – salades pour 2000 FCFA (3 euros), et pour le même prix, poulet ou porc.
  • Restaurant – paillotte : chez Siga, du nom de sa pulpeuse propriétaire et très bonne cuisinière, avec des plats autour de 1000 FCFA (1,5 euros), jus locaux, beignets et gâteaux à l’occasion : (+221) 77 522 82 82.

Hébergements

  • Le CEDAF (Centre Départemental d’Education et de Formation pour les Femmes) avec des chambres très propres et le wifi (10 000 FCFA soit 15 euros la nuit) mais pas beaucoup de places, s’y prendre à l’avance : (+221) 77 643 42 30
  • Le campement Mindiss, qui vient juste d’être réhabilité, au bord de la nationale
  • Dans la région, le Farakaba à Mar Lodj
  • A Palmarin, le campement Le Yokam, au bord de l’océan, est à conseiller également (François : (+221) 77 567 01 13)
  • Mar lodj (île) : campement « Farakaba » : 11000 CFA/nuit avec petit déj’ et repas (demie pension !), 7000 FCFA sans le repas.
  • Pour la traversée Ndangane-Mar lodj : possibilité de prendre le courrier c’est à dire la pirogue collective pour 250 FCFA. On vous proposera surement la traversée privée pour 5000 FCFA.
  • Hotel-restaurant-piscine Le Ben’tenier, à Nianing : lebentenier.org
    Il y a une piscine délicieuse, une cuisine simple et savoureuse à prix abordables (en saison) et de bons jus de fruit naturel + le wifi gratuit. Parfait pour une halte sur la route du retour à Dakar !
  • Sur l’île de Niodior, Karim vous accueille chez lui les bras ouverts. Solution idéale pour vivre une nuit chez l’habitant. 10 000 FCFA/nuit avec les repas. Contacter Karim pour plus d’informations : 77 514 53 41.

Au sud de la région, le campement villageois écotouristique de Keur Bamboung, à Soukouta une fois sur place, balade en kayak, circuit dans la mangrove, observation des oiseaux et autres animaux… un petit coin de paradis… pas mal d’info sur internet, notamment : www.ecotour-voyagenature.com/

Pour un séjour plus roots, mais très authentique, vous pouvez faire l’expérience de l’accueil paysan chez Yandé Faye, à Mbafaye, à quelques km de Fatick sur la route de Niakhar (site certifié par le réseau début 2010).
Tél : (+221) 77 575 31 89

Peu après Foundiougne en descendant vers le sud, vous pouvez vous arrêter à la fromagerie de Djilor ! Prévenez un peu à l’avance si vous voulez repartir avec quelques fromages de chèvres ou vaches pour vous assurer qu’il y en ait en stock. Rouby BA.

Pour passer un moment agréable et reposant au bord d’un paisible bolong, accueillis par le très sympathique Robert (+221) 77 162 79 97) : le centre d’accueil de Badoudou (de la Caritas). De là, vous pourrez également rencontrer quelques apiculteurs, visiter le centre de formation agricole de la caritas, assister à la récolte et goûter au vin de palme…

Sur l’île de Mar Lodj, la plus proche de Dakar (environ 3 h en voiture, bus au départ de Dakar), l’Auberge Sakado propose des case-hamacs à 30m de la plage à des tarifs raisonnables. Ni voiture ni électricité, seulement détente et tranquillité. De cette auberge équipée en solaire, vous pourrez vous balader en pirogue dans la mangrove du Saloum, pêcher dans les bolongs et profiter de nuits étoilées en hamac moustiquaire. Le dépaysement n’est qu’à un clic : www.aubergesakado.e-monsite.com / Réservations : (+221) 77 593 77 29 / aubergesakado[at]hotmail.fr

KAOLACK

Sorties et loisirs

Alliance Française de Kaolack : lieu incontournable proposant des cours (wolof, français, informatique) et des événements culturels tels que pièces de théâtre, concerts, expositions, etc. L’alliance dispose également d’une grande médiathèque, d’un espace cyber et de salles d’étude. Plus d’informations sur le site Internet et Facebook.

Restaurants, bars et hébergements

  • Le Relais de Kaolack: hôtel, resto, et piscine donnant sur le bras de mer. Attention, l’accès à la piscine est payant (5000 FCFA).
  • L’hôtel Adjana à Kahone (sortie de Kaolack) : Il a été ouvert courant novembre 2015, il s’agit d’un hôtel assez luxueux donc assez cher pour y dormir. En revanche, il y un espace agréable avec piscines (plusieurs bassins), terrasse, un billard en plein air, un bar etc. Pour l’instant l’endroit est assez vide de monde. Il est à noter qu’il y a chaque dimanche un buffet copieux et à volonté (entrées froides, plats chauds et desserts) pour 10 000 FCFA + accès à la piscine gratuit.
  • Le Blue Bird: un bar/restaurant en centre-ville bien connu des Kaolackois avec quelques petits concerts certains soirs. Très bon accueil d’Arsène et Sylvana, petits prix et qualité des plats.

TAMBACOUNDA

Retrouvez toutes les adresses et les contacts utiles dans le ’Guide du volontaire à Tambacounda’ réalisé par une team d’anciens volontaires : Guillaume, Jean, Louis et Jérémy. Ce guide contient tout ce que vous devez savoir pour une installation réussie à Tambacounda.

FRANCE

Un Guide pour vous aider dès votre arrivée dans la région Nouvelle Aquitaine est disponible : c’est le Welcome Pack, dans lequel vous trouverez une tonne d’informations pour vous accompagner lors de votre mission !