Le volontariat au Vanuatu

Volontaire, pourquoi pas vous ?

France Volontaires accompagne tous les Volontaires Internationaux d’Echanges et de Solidarité (VIES) présents au Vanuatu. Il existe en France différents formes d’engagement solidaire à l’international qui varient par leur durée, le niveau de technicité des missions et l’âge du volontaire. Au Vanuatu, il est possible de s’engager à travers :  

Le Volontariat d’Initiation et d’échanges

Le Volontariat d’Initiation et d’Échanges (VIEch) il regroupe tout engagement à dimension éducative, sur une courte durée, à travers des actions bénévoles, souvent collectives (chantiers de solidarité internationale, voyages découvertes, stages). Il concerne des jeunes et des personnes vivant leur première expérience de mobilité dans le champ de la solidarité internationale. Arrivés avec ou sans structure d’envoi, pour un projet individuel ou collectif, de manière spontanée ou anticipée ; ces volontaires, se caractérisent par la diversité de leur profil.

  • Pour qui ? Toute personne vivant ses premières expériences de découverte des réalités internationales.
  • Comment ? Stages à l’international ou chantiers de jeunes durant l’été, par exemple.

Le Volontariat de Solidarité Internationale

Le Volontariat de Solidarité Internationale est un dispositif agrée par le MEAE et encadré par la loi du 23 février 2005. Il vise à mettre les compétences et expériences d’une personne au profit de partenaires locaux pour des missions d’une durée de 12 à 24 mois. Il est réalisé avec une association agréée par l’État et encadré par la loi du 23 février 2005. Il offre un statut qui permet de s’investir au sein de projets locaux pour une durée de 1 à 3 ans. Sa particularité se traduit par une formation au départ obligatoire, par la prise en charge d’une couverture sociale et sanitaire, d’une assurance rapatriement ainsi que le versement d’une indemnité de subsistance. Il est également ouvert à toutes les personnes, sans distinction de nationalité. Les domaines d’intervention dépendent des besoins exprimés par les structures d’accueil. Celles-ci cofinancent les missions de VSI avec leur structure d’envoi.

  • Pour qui ? Toute personne ayant des compétences et de l’expérience dans la coopération internationale.
  • Comment ? Missions de volontariat de long-terme durant lesquelles le volontaire met en pratique des compétences spécifiques.

Le Service Civique International

L’engagement de Service Civique International vise à développer l’engagement volontaire et citoyen au service de l’intérêt général. Il est ouvert à tous les jeunes de 18 à 25 ans, sans condition de diplôme ou de qualifications pour une mission indemnisée d’une durée de 12 mois maximum. Le contrat de service civique n’est pas un contrat de travail. Les savoirs-être et la motivation doivent prévaloir. Dans le cadre de la réciprocité, ce statut permet également à des volontaires étrangers d’effectuer une mission en France.

France Volontaires fait partie du groupement d’intérêt public de l’Agence du service civique, afin d’accompagner le développement de missions de service civique dans les pays relevant du champ de la solidarité internationale (Afrique, Asie, Amérique latine, Océanie). Ce partenariat se traduit notamment par une aide aux organismes pour le montage de leurs projets en amont de l’agrément et le soutien sur place des Espaces volontariats à la réalisation des missions.

  • Pour qui ? Toute jeunes âgés de 18 à 25 ans, sans conditions de diplômes ou de qualifications
  • Comment ? Missions de volontariat de moyen terme durant lesquelles le volontaire s’engage dans un projet au service de l’intérêt général

Pour en savoir plus : https://www.service-civique.gouv.fr/page/missions-a-l-international

Autres engagements solidaires

De nombreuses personnes s’engagent sur le terrain dans des actions de solidarité, avec ou sans l’accompagnement d’une structure en France ou dans les pays d’accueil.

Autres engagements – hors du champ de la solidarité – Le volontariat international en entreprise (VIE)

Le Volontariat International en Entreprises (VIE) permet aux entreprises françaises de confier à un jeune de 18 à 28 ans, une mission professionnelle indemnisé à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois. Tous les métiers sont concernés : finances, marketing, commerce international, contrôle de gestion, comptabilité, mécanique, électronique, télécommunications, informatique, BTP, agronomie, tourisme, droit, ressources humaines…

Pour en savoir plus : http://www.civiweb.com

Retrouver tous les dispositifs de volontariats existants – en cliquant ici

A télécharger  : Volontaire, pourquoi pas vous?

Présentation PSVO

Lancé en 2012, en partenariat avec le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, le Programme du Service de Volontariat Océanien (PSVO) est fondé sur 2 grands objectifs :

  • Contribuer à la construction identitaire et citoyenne des jeunes Calédoniens et au développement de leurs compétences
  • Contribuer à l’intégration de la Nouvelle-Calédonie dans son espace régional en favorisant les échanges.

Il repose sur la mobilisation de volontariats complémentaires : chantiers internationaux, Service Civique International et VSI, et sur la construction d’un dispositif local d’accompagnement des engagements. Les missions se déroulent pour partie dans les pays de la Nouvelle-Calédonie (Vanuatu, Fidji, Tonga) mais également dans d’autres régions du monde (Maroc, Tunisie, Egypte, Cambodge, Madagascar, etc.)

Depuis 2013, plus de 200 jeunes ont bénéficié de ce programme. Le Vanuatu est le pays ayant accueilli le plus de volontaires du programme.

Vous pouvez également télécharger la Fiche de présentation du Programme de Service de Volontariat Océanien

A regarderLe service volontariat océanien et volontaires à Port-Vila

Accueillir un volontaire

Devenir une structure locale d’accueil

Pour pouvoir déposer une demande de mobilisation de volontaire, les structures locales doivent répondre à plusieurs critères :

  • Être une structure officiellement reconnue et fonctionnelle (association, groupement, fédération, coopérative, établissement d’enseignement, ONG, collectivité locale…)
  • Définir les objectifs de la mission du volontaire
  • Disposer des moyens logistiques et matériels (outils de travail, local, moyens de déplacement…) pour la réalisation de la mission
  • Répondre à certains critères définis par l’organisme d’envoi du volontaire
  • Dans le cadre du service civique : identifier un(e) tuteur(rice)

Processus de la demande

Le processus de mobilisation des Volontaires Internationaux d’Echange et de Solidarité est quasiment le même pour toutes les structures d’envoi. Voici les différentes étapes :

  • Définition du contenu de la mission
  • Recherche du candidat
  • Formation au départ
  • Démarches administratives
  • Suivi et accompagnement

Pour plus d’informations, contactez le bureau du Vanuatu : lucie.vigier@france-volontaires.org