L’engagement volontaire au Ghana valorisé lors du FPHN 2019

30/07/2019

Le Forum Politique de Haut Niveau – plate-forme des Nations Unies chargée du suivi des Objectifs de Développement Durable (ODD) – se déroule chaque année en juillet au siège des Nations Unies à New York. Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda 2030, un certain nombre de pays viennent y présenter leur Revue Nationale Volontaire qui permet d’assurer un suivi de l’état d’avancement de l’atteinte des ODD et d’identifier les leçons apprises et les lacunes.  

Cet événement a eu lieu cette année du 9 au 18 juillet 2019 sous le thème « Emanciper les individus et assurer l’inclusion et l’équité » et autour des cinq ODD suivants : l’OOD 4 « Education de qualité », l’ODD 8 « Travail décent et croissance économique », l’ODD 13 « Lutte contre le changement climatique », l’ODD 16 « Paix, justice et institutions efficaces » et l’ODD 17 « Partenariats pour la réalisation des objectifs » (qui est revu chaque année).

France Volontaires a mené à cette occasion un travail de plaidoyer ayant pour objectif entre autre d’inscrire la contribution du volontariat dans les Revues Nationales Volontaires. Ce travail a été effectué dans 8 pays : Burkina Faso, Cambodge, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Philippines, Tchad et Tunisie.  

Au Ghana, la démarche a permis à l’Espace Volontariats d’interagir avec de nouveaux interlocuteurs au sein du Ministère de la planification, en charge de l’élaboration de la Revue Nationale Volontaire. Un collectif d’acteurs du volontariat a été créé avec les Peace Corps, le COVOG, la JICA et France Volontaires en coordination, et un plan d’actions a été produit. Un rapport sur la contribution des volontaires aux ODD au Ghana a été élaboré et transmis aux points focaux de la Revue Nationale Volontaire. Dans la Revue du Ghana, le volontariat a été présenté comme l’une des formes d’engagement social les plus enracinées de la société ghanéenne. La plupart des activités de volontariat au Ghana concernent l’enseignement, la construction, les soins de santé, le développement des compétences, et ce, principalement dans des communautés défavorisées. L’engagement des volontaires internationaux a également été mentionné.