Témoignage de Caroline, volontaire au sein de la NEW HORIZON SPECIAL SCHOOL

22/04/2015

« J’ai compris à quel point l’école est un lieu d’espoir pour tous ces enfants »

Je m’appelle Caroline, je suis bénévole depuis le mois d’octobre 2014 à la New Horizon Special School d’Accra.  Cette  école créée en 1971 a été l’une des toutes premières à proposer un enseignement primaire et secondaire pour les enfants porteurs d’un handicap mental. En 1992, elle a ouvert un centre de formation professionnelle afin de prendre en charge les élèves ayant atteints la majorité. Ici on leur apprend un métier manuel (tissage, vannerie, teinture de tissu, etc) et on les aide à être plus autonomes. A ce jour on compte 121 élèves réguliers.

A la New Horizon Special School, mon rôle est de trouver des financements afin d’aider l’école à assurer sa mission éducative, de développer son programme spécialisé et ses infrastructures pour accueillir davantage de laissés pour compte et enfin de  lui permettre d’avoir une activité pérenne.

J’aime la diversité de mes actions qui vont  de  l’organisation d’un atelier de création artisanale pour les femmes expatriées, au montage de dossier pour le financement  de panneaux solaires par une multinationale.

Le prochain événement à venir aura lieu le 30 mai prochain. La New Horizon Special School s’associe à la NAWA (North American Woman Association)  pour proposer un grand  marché artisanal  qui devrait réunir plus de 30 exposants et sponsors et accueillir un public de plus de 400 personnes. Pour de tels projets, les volontaires sont toujours les bienvenus et d’ailleurs c’est souvent grâce à eux que ce genre de projets peut aboutir !

Bien que je travaille très peu auprès des élèves, j’essaie le plus possible de me rapprocher d’eux car ils sont une formidable source d’énergie et d’inspiration. J’adore assister à la « Morningassembly » qui a lieu à l’école  chaque matin juste avant le début des cours. Les élèves se retrouvent avec les professeurs dans la salle commune pour entamer leur journée dans la joie et la bonne humeur. Pendant une bonne demi-heure on chante et on danse ! C’est toujours un moment très émouvant pour moi mais cela  me motive et donne un sens à ma mission. Je comprends à quel point l’école est pour tous ces enfants et leur famille un lieu d’espoir et d’opportunités. Si l’école va mal ces familles souffrent !