Gaëlle : la septième membre de l’EV Madagascar

04/05/2018

Gaëlle fut volontaire du Service Civique envoyée par les Scouts et Guides de France (SGDF) pour assurer l’accompagnement des projets des jeunes scouts français et des relations les scouts Fanilo (scouts féminins malgaches) durant un an. Elle fut aussi – à de très nombreux égards – un membre de l’équipe de l’Espace Volontariats Madagascar.

Gaëlle – Volontaire du Service Civique pour les SGDF

De fait, un partenariat entre l’EV Madagascar et les SGDF permis a Gaëlle de travailler au sein de l’EV durant une très grande partie de sa mission. Cet accord offrit également à notre équipe de bénéficier des informations et des contacts de la jeune volontaire pour faciliter le travail de recensement des volontaires et des Chantiers de Solidarité Internationale (CSI).

Originaire de Saint-Malo, Gaëlle fut éclaireuses de France pendant presque une dizaine d’année. Au cours de cette longue expérience, elle eut l’occasion d’encadrer et d’accompagner des projets de jeunes. Par ailleurs, elle fut également responsable au sein de l’organisation pendant 4 ans. Ce goût de l’accompagnement poussa la jeune femme à s’orienter vers un IUT carrière Sociale, option animation socio-culturelle.

Visite d’un Chantier de solidarité sur la RN7 en juillet 2017

Avec le temps, elle souhaita donner une dimension internationale à son savoir-faire et s’investir dans la formation d’acteurs du développement. Ce qui intéressait Gaëlle, c’était d’aider à la mise en place de nouveaux outils d’animation et de coordination pour les organisations d’accueil des jeunes français à l’étranger, tout en étant en appui aux projets des jeunes.

Après quelques recherches sur le site jeunes.gouv, la jeune malouines se mit en contact avec les Scouts et Guides de France qui avaient engagé un processus de développement de mission d’encadrement des actions scouts dans différents pays : Canada, Chili, Tchad, Côte d’Ivoire. Après quelques échanges on lui proposa d’effectuer une mission de Service Civique à Madagascar, ce qu’elle accepta.

Visite d’un Chantier de solidarité à Antsirabe en juillet 2017

Sa mission a été très formatrice. En effet, la jeune femme fit preuve de beaucoup d’initiative dans la réalisation de sa mission. Elle pu compter sur son expérience et son sens aigu de l’autonomie. Ses activités à Madagascar l’ont conduit à se déplacer et à rencontrer beaucoup d’acteurs du développement dans le pays ainsi que des jeunes engagés. Elle avoue que les échanges professionnels et personnels qu’elle eut lors de sa mission l’ont fait grandir. Elle a notamment permis une meilleure mise en relation entre les équipes scouts candidates aux volontariats et les scouts fanilo à Madagascar : soit un accroissement de la qualité des missions scouts sur la Grande Île.

En mission pour un an, Gaëlle dû aussi se confronter à l’expérience de la solitude. A son arrivée, elle rencontra pleins de jeunes volontaires qui partirent tous les uns après les autres. C’est le lot que partagent tous ceux qui réalisent des missions longues. Cependant, petit à petit, elle fit de nouvelles rencontres, notamment grâce à la Kaze des Volontaires qui a toujours été grand lieu de rencontre pour les volontaires.

Participation de Gaëlle à une action de l’EV à Mahajanga en août 2017

Pour Gaëlle, Madagascar fut expérience extrêmement riche. Elle apprécia la diversité géographique du pays et surtout la culture qui est extrêmement riche. Malgré un fond commun, la Grande Île est un mixe des cultures de ses 18 ethnies. Elle apprécia aussi la simplicité de la vie et – bien sûr – le sens de l’accueil malagasy.

En termes d’accueil, la jeune réalisa une large partie de sa mission dans les locaux de l’EV Madagascar et nous organisâmes de nombreuses activités en compagnie de Gaëlle. Notamment les visites de Chantiers de Solidarité Internationale, mais aussi certaines activités de l’EV comme les déplacements en régions.

Gaëlle accompagnant notre équipe lors d’une visite d’association à Vontovorona en octobre 2017

Notre équipe pu ainsi compter sur l’appui de la jeune volontaire pendant une bonne partie de sa mission. Nous eûmes le plaisir de travailler avec une personne très professionnelle et très investie. Mais au-delà de ses compétences, c’est avant tout la personnalité de Gaëlle qui fut grandement appréciée par toute l’équipe de l’EV Madagascar. Par sa présence et surtout sa participation elle fut un membre de notre équipe.

Auprès de nous, la jeune femme s’accoutuma aux missions d’accompagnement, d’encadrement et de formation. Après son retour en France, Gaëlle souhaite poursuivre dans cette voie. Nous nous réjouissons de cette perspective, car nous savons qu’elle saura mettre ses compétences et son savoir-être au service des jeunes et des acteurs du développement.

Mazotoa Gaëlle !