Mialy : tout est possible !

12/09/2018

C’est dans le cadre d’un programme de réciprocité – SESAME – que Mialy est venue en France pour réaliser un volontariat du Service Civique en tant que Chargée de dynamisation des activités du Lycée d’Enseignement Général et Technique Agricole de Pau-Montardon avec Cool’eurs du Monde.

Dans le même temps, sa binôme – Chloé – est venue à Madagascar en tant que Chargée d’appui au Centre Régional de Formation Professionnel et Agricole Ilofosana (CRFPA) et à l’association Agrisud à Analavory (région Itasy) durant 6 mois.

De droite à gauche : Mialy, Njiva (Volontaire de Réciprocité malgache) et Chloé

Originaire d’Antananarivo, la jeune femme de 23 ans était étudiante à l’Université de Soavinandriana (région Itasy) avant de partir en volontariat. Elle terminait un parcours de licence en transformation agro-alimentaire.

Dans le cadre du partenariat entre la Région Nouvelle-Aquitaine et Cool’eurs du Monde : un processus de recrutement fut lancé au sein de l’Université de Soavinandriana au travers d’une campagne d’affiches qui interpella Mialy. La fiche de poste intéressait grandement l’étudiante qui souhaitait également voyager à l’étranger.

Après avoir passé des entretiens organisés par la représentation de la Région Nouvelle-Aquitaine et France Volontaires à Madagascar, la jeune femme fut retenue pour réalisée un volontariat de réciprocité du 13 novembre 2017 au 24 juin 2018 au sein du Lycée Agricole de Pau-Montardon.

A son arrivée en France, Mialy bénéficia d’une formation préparatoire à sa mission organisée par Cool’eurs du Monde. D’une durée de 15 jours, ce temps de préparation permis à la volontaire de rencontrer d’autres jeunes venus de l’étranger et d’appréhender avec sérénité sa mission. De plus, l’accompagnement proposé par l’association se poursuivait au-delà au travers de rapports d’activités que les jeunes devaient envoyer toutes les 3 semaines : de sorte à s’assurer du bon déroulement des missions de chacun(e).

Au sein du lycée agricole de Pau-Montardon, la jeune femme reçu un très bon accueil de la part des professeurs et de la direction. Entre la distance, l’interculturalité et la prise de ses marques, elle avoue que les débuts ne furent pas simples notamment avec les élèves. Mais grâce au soutien de Cool’eurs du Monde, des enseignants et de trois autres Volontaires du Service Civique présents dans l’établissement, elle fut adaptée au bout de quelques mois.

Les activités de la volontaire au sein du lycée agricole furent variées. Elle a notamment assuré le contrôle qualité des installations de l’établissement, ainsi que de différents outils et même des produits issus des activités du lycée. Elle a également participé au contrôle du processus de transformations des matières premières de l’établissement.

Mialy fut aussi un appui au lycée agricole en matière de communication. Lors du Salon de l’Agriculture Nouvelle Aquitaine, elle représenta l’établissement sur un stand. La volontaire pu valoriser les produits du lycée auprès du grand public. Elle reproduisit l’expérience auprès des parents d’élèves lors des journées portes ouvertes de l’école. Dans les deux situations, elle ne manqua pas de faire la promotion des différents produits.

La mission de la jeune femme comportait également une forte dimension « jeunesse ». En effet, son rôle au sein de l’établissement était aussi d’apporter une ouverture au monde aux élèves. Pour ce faire, elle fit de nombreuses interventions ainsi que des animations pour présenter Madagascar. Elle eût même l’occasion de travailler avec l’association Terres en Mêlées lors d’une séance de travaille avec une classe de première. Au cours de cette rencontre, les élèves se virent projeter le film « La jeune fille et le ballon ovale ». Mialy témoigne que cette diffusion permit à la fois de présenter la réalité de son pays tout en parlant de solidarité, d’engagement et de dépassement de soi : les valeurs fondamentales du sport et du rugby en l’occurrence.

Au final, la jeune femme a réussi à sympathiser avec les élèves. De fait, elle était hébergée chez une professeure le week-end et logée à l’internat du lycée la semaine. Cette proximité lui permit de se rapprocher des jeunes et  de nouer des liens de respect mutuel. De ces bonnes relations émergèrent de nombreux autres activités comme des ateliers cuisine tous les mercredis, des sorties de groupe et même l’organisation d’un concert avec les jeunes du foyer.

Mialy et sa binôme Chloé

A la fin de sa mission, Mialy participa à un stage de préparation au retour de 15 jours – organisé par Cool’eurs du Monde – afin faire le bilan de sa mission et de préparer son projet d’avenir. En l’occurrence, son expérience lui donna envie de postuler à un BTS en alternance « sciences technologiques des aliments » au sein du Lycée Agricole de Pau-Montardon. Suite à cette formation de deux ans, la jeume femme souhaite revenir à Madagascar pour travailler dans le domaine de la transformation des produits agricoles de la région Itasy. Elle nourri le projet de créer des halles dans son pays !!

En définitive, l’expérience de réciprocité fut particulièrement riche et épanouissante pour Mialy. Elle retient de son volontariat la richesse des échanges interpersonnels, ainsi que la formidable expérience humaine que cela fut. Au niveau professionnel, sa mission fut aussi une réussite. Au-delà de la réalisation des objectifs de son poste, la jeune femme a trouvé une vocation et un projet de long terme ambitieux.

Lors qu’on lui demande ce qu’elle retient de son volontariat de réciprocité, Mialy répond simplement : « tout est possible, si on a de la volonté et du courage on peut faire ce qu’on veut ! ».