Chloé, responsable projets (SVE), pour Surfrider Foundation Maroc

19/10/2018

« Je m’appelle Chloé, j’ai 25 ans et j’effectue une mission de responsable projets pour Surfrider Foundation Maroc à Agadir depuis maintenant un an.

Qu’est ce que Surfrider ? Une association créée en 1984 en Californie par un groupe de surfeurs pour la préservation et la gestion durable du littoral et des océans. Aujourd’hui Surfrider Foundation est présente en Europe, au Japon, au Brésil, en Australie et … au Maroc ! Surfrider Foundation Maroc (SFM) a été créée en 2010 à Agadir et travaille sur la sensibilisation à l’environnement et la gestion de projets durables relatifs à différentes thématiques : qualité des eaux, pollution plastique, aménagement du littoral ou encore préservation du patrimoine marin.

Et, concrètement, qu’est ce que je fais à Surfrider ? Arrivée en tant que SVE (Service Volontaire Européen), je gère aujourd’hui l’ensemble des projets de l’association. Ce qui revient à réaliser d’importantes recherches de financements et partenaires, à établir des méthodologies de terrain avec une approche participative, à maîtriser les risques, à suivre l’ensemble des parties prenantes, à gérer des budgets ou encore à effectuer des évaluations post-mission. Ce qui me plait énormément dans ce travail, c’est l’ensemble des problématiques sociales, économiques ou encore politiques ajoutées aux enjeux environnementaux, ainsi que le travail avec une multitude d’acteurs d’horizons variés. Chaque jour est ponctué par de nouveaux défis, de nouvelles opportunités de mener l’ONG vers d’autres perspectives de développement via de nouveaux concepts de projets ou de nouveaux partenariats. De plus, SFM accueille des stagiaires et volontaires permettant de renouveler l’équipe et d’apporter régulièrement une vision et des idées neuves. La participation de l’association à de nombreux événements nationaux ou internationaux tels que le séminaire méditerranéen de Break Free From Plastic à Marrakech, le Forum de la Mer à El Jadida, le festival Les Océanes à Essaouira ou encore le Morocco Solar Festival à Ouarzazate permet d’échanger avec une multitude d’acteurs et de porter les problématiques environnementales locales à un plus haut niveau. 

Mais comment suis-je arrivée là ? Originaire de la région bordelaise, un Bac S en poche et déjà fort intéressée par les problématiques environnementales et de solidarité internationale, j’ai rejoint l’ISTOM, école d’ingénieur en agro-développement international et me suis spécialisée en « Territoires, Risques et Aménagement ». Cela m’a apporté les notions clé de gestion de projet, notamment dans les pays du Sud, et la capacité de proposer une action de développement adaptée à une situation agraire et à un contexte socioéconomique donné, mais aussi de réaliser un diagnostic des risques naturels environnementaux. Par de nombreux stages hors-métropole (Irlande, Vietnam, Ouganda, La Réunion…), j’ai appris à travailler au sein d’équipes multiculturelles et à faire l’interface entre les aspects techniques et socio-économiques. Tout juste diplômée, j’ai obtenu un poste en VIA (Volontaire International en Administration) dans un laboratoire mixte international de l’IRD à Marrakech en « Télédétection et Ressources en Eau en Méditerranée semi-Aride » au sein duquel je suis restée un an. Souhaitant m’orienter vers un travail en ONG et ayant entendu parler de Surfrider Foundation Europe, c’est naturellement que je me suis dirigée vers une mission au sein de l’entité marocaine. 

Pourquoi le Maroc ? Très intéressée par le monde arabe et sa culture et par les problématiques environnementales et sociales propres au Maghreb, j’ai choisi de vivre une première expérience dans la ville ocre avant de me tourner vers les côtes du Souss-Massa pour rejoindre Agadir. La vie y est douce, ponctuée par des séances de surf, des randonnées dans l’arrière-pays vallonné et des week-ends à découvrir l’infinité des paysages de ce pays.

Quelques mots pour finir ? Partage – découverte – convictions – solidarité – nature »

Pour en savoir plus sur Surfrider Foundation Maroc :

– leur site internet

– leur page Facebook