7 Volontaires Français visitent le Parc National du Diawling

02/04/2015

Cette visite s’inscrit dans les actions du plan d’action 2015 de l’EV. L’objectif est de faire découvrir des projets  des volontaires par d’autres volontaires.

Dans le contexte mauritanien, une visite de projet dans un parc naturel comme celui du Diawling (http://www.pnd.mr/pnd) nous permettait aussi de faire sortir les volontaires du cadre Nouakchottois . C’est égalemnt un cadre pour resserrer les liens de solidarités et de partages entre les volontaires et avec leurs environnements.

Sept volontaires ont pris part à cette visite de projet pour lequel ils ont eu, à travers les explications du conservateur et de la volontaire , connaissance des appuis dont bénficie le parc, du travail de l’équipe dans laquelle se trouve la volontaire. Cette dernière a pu partager avec le groupe les objectifs et les résultats obtenus. 

Trois aspects forts ont marqué la visite du projet :

–          Les visites de coopératives : Celle de la coopérative des femmes actives sur le parc. Elles valorisent avec l’appui du GRET certains produits du parc notamment le sporobolus, le typha pour faire du charbon domestique, des produits d’artisanats et pour les produits de cueillettes destinés à la consommation.

Le GRET qui est membre de France Volontaires mobilise aussi des volontaires pour l’appui à la coopérative des femmes. Il y a  eu aussi la visite d’une coopérative de pêcheurs se trouvant sur la zone du parc. Ils exploitent de façon durable les ressources halieutiques. Au niveau des deux coopératives, les volontaires ont eu des explications sur leurs fonctionnements, les résultats et les difficultés qu’elles rencontrent. Des produits de cueillette et d’artisanat ont aussi été présentés aux volontaires. Ces derniers ont à l’occasion fait des achats de ces produits. Les femmes étaient très contentes de cette opération qu’elles ont saluée et ont remercié les volontaires. 

–          La visite du Parc a permis de faire découvrir la diversité et l’importance des écosystèmes du parc du Dawling : le fleuve et les îles, la zone inondable et la zone dunaire. Ces écosystèmes renferment une importante faune et flore présentée par le conservateur. Ce fut d’ailleurs l’occasion pour certains de se replonger dans un exercice d’identification et de reconnaissances d’espèces fauniques ou floristiques.

–           Toutes ces visites sont aussi recouvertes d’un aspect décontractant parce que les volontaires ont pu changer un peu d’air par rapport à la limitation des déplacements individuels hors de la capitale. Le méchoui que les volontaires ce sont offerts sous la Khaima sur les dunes du parc a été un moment fort agréable.

L’enthousiasme d’avoir fait cette visite pour découvrir et se distraire était perceptible chez les volontaires dont certains espèrent la tenue d’autres visites de projets. Leur participation volontaires à certains coûts de la visite, les achats faits au près de la coopérative des femmes et la rémunération des guides locaux montrent leurs intérêts pour les visites de projets et les acteurs locaux.