AMDH : Estelle une stagiaire en droits humains en Mauritanie

07/06/2016

Estelle Tesson, 23 ans est originaire de Caen (Normandie)en France. Elle s’intéresse aux questions migratoires et à la protection des droits humains.

Après son Master 1 en droit qu’elle obtient à l’Université Aristote Thessalonique (Grèce) avec la mention très bien, Estelle prépare son Master 2 en Droits Fondamentaux(protection juridictionnelle des droits de l’Homme) à l’Université de Caen Normandie.Elle séjourne en Mauritanie pour un stage en vue de l’obtention de son diplôme.

Son témoignage nous en dit plus sur son séjour en Mauritanie :

« Je voulais absolument sortir d’Europe. J’ai choisi ce domaine professionnel pour ne pas être bloqué par une frontière. Etant une Européenne convaincue, je voulais apprendre de mes voisins africains, appréhender la culture collective.

J’ai eu la chance d’entrer en contact avec la présidente de l’AMDH l’année dernière. C’est comme ça que je suis entrée dans cette association pour un stage de 3 mois.

Une structure qui fut créée en 1991 à la suite de violations sans précédent des droits de l’Homme dans le pays. C’est une association à vocation généraliste composée de juristes, sociologues, historiens, tous militants, prenant sur leur temps libre pour mener à bien des projets de sensibilisation, de promotion des droits de l’Homme en Mauritanie et en Afrique de l’Ouest.

Ici je travaille essentiellement sur les questions migratoires et plus spécifiquement sur l’effectivité des droits des migrants en Mauritanie et l’application des conventions internationales par l’Etat mauritanien.

En ce qui concerne mes impressions de la Mauritanie. C’est un pays multiethnique et multiculturel dans lequel on se recentre sur l’important. Il est très agréable de prendre le temps d’aller camper dans la nature, regarder les étoiles et surtout de laisser le stress et les complications en Europe.

Débarquer seule en Mauritanie n’est pas forcément facile au début mais la population est bienveillante : on est toujours invité à boire le thé à droite à gauche ! ».