Tenmiya: Atelier de renforcement des capacités des bénéficiaires du Programme de Micro financement du Fonds pour l’Environnement Mondial dans la mise en œuvre de projet

03/04/2015

Les ateliers de renforcement de capacité des ONG/OCB bénéficiaires du PMF/GEF-SGP/PNUD et celui préparant le forum Désertif’Action 2015, organisés par Tenmiya (au nom de 16 ONG/OCB) sous le haut patronage du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont eu lieu  du 1 au 3 avril 2015 à l’Hôtel Tfeïla à Nouakchott.

Les objectifs de l’atelier de renforcement était  de former les ONG/OCB sur les outils de reporting techniques et financiers et de  consolider les acquis avec les nouveaux partenaires afinde créer un cadre departager d’expériences. Quant à l’atelier préparatoire Désertif’Action 2015, son objectif était d’une part d’offrir au  grand  public, la possibilité  d’être  informé  sur  l’évolution  des  processus  de  désertification  et  de dégradation des terres à travers le pays, et d’autre part de permettre à la société civile de se regrouper et de construire un positionnement commun en vue des rendez vous de la fin de l’année  (Cop12 et 21).

Après les allocutions de Tenmiya (représentant des ONG/OCB) et de Monsieur José Levy, Représentant Résident Adjoint du PNUD, Monsieur Mohamed Abdallahi Salem Ould Ahmedoua, le Secrétaire Général du MEDD a officiellement ouvert cet atelier de renforcement de capacité et préparatoire de Désertif’Action 2015 en présence du Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et celui de l’Elevage.

Au cours de cet atelier ont été présentés par les anciens bénéficiaires les résultats de leur réalisation mais aussi les projets des nouveaux bénéficiaires, puis s’en est suivi une formation sur le reporting technique et financier. Pour finir avec les sessions de renforcement de capacité des débats et des travaux de groupe ont permis aux participants de consolider leurs acquis et d’accentuer le partage d’expérience.

Le réprésentant de Tenmiya point focal du RADDO a rappelé aux participants que depuis quelques années, la Mauritanie à l’instar de tous les pays du Sahel est exposée à plusieurs épisodes de grandes sécheresses. Cette  situation oblige les populations à surexploiter les ressources naturelles dont dispose le pays aggravant ainsi la problématique environnementale.Et que pour parer aux effets néfastes de la sécheresse et préserver son environnement contre toutes les formes de pollution, la Mauritanie a inscrit son attachement à la protection de l’environnement dans les orientations stratégiques de son développement.Cet atelier est donc l’espace et l’occasion offerte aux OSC mauritaniennes de préparer les conférences internationales sur l’environnement, en l’occurrence « DésertifAction 2015 qui se tiendra en juin 2015 à Montpellier en France » et la COP21 qui aura lieu à Paris en décembre 2015.

Les réseaux des OSC, DRYNET, RéSad, GTD, dont nombre d’ONG mauritaniennes sont membres ont animé des sessions sur la dégradation des terres, la durabilité et le développement des zones sèches et sur une société civile plurielle et organisées.

Les expériences de terrain présentées durant cet atelier et les échanges sur l’organisation des OSC en Mauritanie ont permis de pourvoir « DésertifAction 2015 » et la COP21 d’éléments de réponse à la problématique de la dégradation des terres et des ressources naturelle, et la mobilisation des acteurs locaux pour cette cause.

Cet atelier a réuni environ 50 participants représentant, les ONG internationales et les organisations nationales de la société civile, les institutions universitaires opérant dans le domaine de l’environnement, du développement durable, de la sécurité alimentaire et les élus locaux. Les organisateurs ont enfin adressé leurs vifs remerciements au PNUD, pour son appui constant et formulé le souhait que ce partenariat puisse se renforcer de plus en plus.