Elle témoigne... Soukeyna, ex-Volontaire de Service Civique de Réciprocité

21/06/2018

 

Soukeyna, Volontaire de Service Civique de Réciprocité au sein d’Ardêche Drôme Ourossogui Sénégal (ADOS), Valence, France.

 

Soukeyna 1

 

« Je m’appelle Soukeyna âgée de 25ans. J’ai été appelé à faire un volontariat de réciprocité pour une durée de 10 mois dans une structure appelé ADOS (Ardèche Drôme Ourossogui Sénégal), qui est une association de solidarité internationale se trouvant à Valence (France). ADOS est présente sur les deux territoires (France et Sénégal.)

Avant d’être volontaire de réciprocité, j’étais volontaire du Service Civique National du Sénégal. C’était par la suite que j’ai été amenée à faire la réciprocité par le biais de France Volontaires.

Cette mission m’a apporté sur le plan professionnel, une découverte d’autres thématiques et la capacité de les animer, savoir communiquer avec différents publics et être capable de créer mes propres thématiques d’animation.

Elle m’a permis aussi sur le plan personnel d’aller au delà de mes limites, me connaître et vivre en autonomie.

Par cette expérience, j’ai apporté à ma structure un appui pour les animations ; c’est-à-dire tout ce qui est interculturel, rencontre, découverte du Sénégal.

Après ma mission de volontariat, je voudrais m’investir dans le domaine de l’animation sociale : je veux faire une formation d’abord dans ce domaine pour renforcer mes capacités afin de pouvoir m’investir dans ce domaine.

Je suis également apte à faire d’autres missions de volontariat au Sénégal ou dans un autre pays.

 

Pourquoi ? Je suis une fille curieuse et qui aime aller à la rencontre des autres car chaque rencontre est une belle expérience et des leçons de vie que ce soit sur le plan professionnel ou personnel.

 

Soukeyna 2

 

Pour anecdote, le premier jour où je devais me présenter devant une classe pour animer, j’étais en plein animation et tout à coup je me suis évanouie car je n’avais pas mangé par ce que c’était difficile pour moi de m’adapter par rapport à l’alimentation.

 

Enfin, si cette expérience est à refaire je le referais car c’est une belle et riche expérience, et je pense que par cette expérience on peut arriver à être une autre personne, de manière positive. Le volontariat donne également une autre vision du monde. »