Le volontariat au cœur d'une rencontre avec le Ministre de la Jeunesse et des Sports du Tchad

Les acteurs du volontariat au Tchad renouvellent leur motivation à accompagner le Ministère de la jeunesse et des sports dans la création d’une Agence nationale du volontariat.

21/08/2020

Rencontre avec le Ministre de la Jeunesse et des Sports

Mercredi 12 août 2020, le Ministre de la Jeunesse et des Sports, ROUTOUANG MOHAMED NDONGA CHRISTIAN, accompagné du Directeur Général de ce nouveau ministère, du directeur du service en charge du volontariat et de son conseiller juridique, a convié les acteurs du volontariat national et international au Tchad à un échange à la suite de sa nomination. Les représentants de France Volontaires au Tchad, du Programme de Volontariat des Nations-Unies (PVNU) et du Comité pour le développement du volontariat au Tchad (CDVT) ont pu présenter leurs activités, partager leur vision et valeurs du volontariat et faire part de leurs perspectives pour le volontariat national. Cet échange a également permis aux acteurs du volontariat de renouveler toute leur disponibilité et leur motivation à accompagner le Ministère dans la mise en place d’une Agence de Volontariat National.

Etat des lieux du volontariat au Tchad :

La demande émanant de la jeunesse tchadienne souhaitant effectuer un volontariat étant de plus en plus élevée, France Volontaires au Tchad a rendu effectif deux programmes de volontariats visant les jeunes diplômés. Depuis plusieurs années déjà, la plateforme de volontariats a initié au Tchad le volontariat Sud-Sud. Accessible aux jeunes tchadiens disposant d’une première expérience professionnelle, ce programme consiste pour le volontaire à effectuer un volontariat de solidarité internationale dans un autre pays du Sud pour une durée minimale d’un an. Selon le principe de réciprocité « je viens chez toi, tu viens chez moi », depuis janvier 2019, les Tchadiens âgés de 18 à 25 ans ont la possibilité d’effectuer à leurs tour un volontariat de service civique en France pour une durée de six mois.

Cependant, malgré la mise en place de ces programmes sur le territoire, l’offre de mission reste insuffisante et la plupart des candidats ne trouvent pas de volontariat.

Pour pallier cette problématique, le Ministère de la Jeunesse et des Sports tchadien a, depuis plusieurs mois déjà fait part de sa motivation à mettre en place un corps de volontaires nationaux dont le but serait d’apporter une première expérience professionnelle à des jeunes tout juste diplômés ou peu qualifiés. L’institutionnalisation du volontariat national tchadien a vu le jour au mois d’avril 2019 lorsque acteurs de la société civile, de la jeunesse et du volontariat au Tchad ont été invités à se réunir afin de procéder à la rédaction d’une proposition de loi pour le volontariat national. Soumis le 7 novembre 2019, le projet de loi a été voté à l’unanimité par les députés et ratifiée le 12 décembre de la même année. La prochaine étape du processus d’institutionnalisation du volontariat national au Tchad sera celle de la création de l’Agence pour le volontariat national qui permettra de proposer des missions, de recruter des volontaires et d’assurer le suivi des premiers pas de ces jeunes dans la vie active.