L’Association des Amis du Belvédère : des volontaires au cœur des poumons de Tunis

17/06/2014

Îlot de verdure en plein cœur de la ville de Tunis, le jardin du Belvédère a été créé en 1910 sur une ancienne oliveraie de 110 hectares. Conçu par l’architecte paysagiste français Joseph Laforcade, ce parc à l’anglaise se couvre progressivement de plantes venues des cinq continents. C’est dans une atmosphère conviviale que France Volontaires a été reçue par l’Association des Amis du Belvédère, située au sein même du jardin.  Créée en 1989, cette association a pour mission de protéger et mettre en valeur ce trésor naturel. 

Grâce à ses volontaires, l’AAB a développé de nombreuses activités visant à protéger et promouvoir le parc mais aussi faire découvrir la nature à la population tunisienne. Véritable musée à ciel ouvert, le parc du Belvédère n’en est pas moins menacé, en particulier par l’expansion urbaine. Dès sa naissance en 1989, L’Association des Amis du Belvédère a ainsi mis en échec un projet d’Etat visant à faire traverser le parc par une autoroute. Dès lors, la grande lutte du Belvédère consiste à obtenir le classement du site afin d’en garantir sa protection. 

La protection et l’animation du parc passe aussi par la sensibilisation du public aux questions environnementales. C’est pourquoi l’association propose toute une série d’activités d’éducation à l’environnement. Les « semaines vertes » permettent ainsi aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir, durant leurs vacances, la nature à travers des activités ludiques. De plus, le club de jardinage permet aux enfants de découvrir, chaque samedi, les plaisirs de la nature selon le même principe : apprendre en s’amusant. Animés par les volontaires, ces ateliers connaissent un vif succès et sont très appréciés auprès des enfants. L’éducation à l’environnement n’est pas seulement destinée aux enfants. L’AAB organise ainsi des séances de jardinage thématiques pour les adultes et des activités culturelles au sein du Belvédère. 

Pour protéger la nature, il faut apprendre à l’aimer et la découvrir. C’est pourquoi, l’association organise également des visites culturelles dans les réserves naturelles tunisiennes.

L’Association des Amis du Belvédère est une association dynamique, qui met en œuvre de nombreux projets grâce à la contribution de ses volontaires. L’AAB a par exemple souhaité créer des jardins familiaux. Pour cela, l’association a intégré au projet la population riveraine afin de connaître ses besoins et ses envies. La mise en place de ce projet a débuté par une enquête auprès de la population puis par l’organisation chaque samedi pendant une période de six mois d’activités comme par exemple des leçons de jardinage. La population a ainsi exprimé sa volonté de disposer d’un parc pour leurs enfants. L’AAB a donc pour objectif de créer un espace dédié aux enfants, avec un mini terrain de foot, des toboggans. Une vingtaine de parcelles seront également dédiées aux jardins familiaux. Cependant, un tel projet est victime de blocages institutionnels.

Animer le Belvédère est une mission essentielle pour l’AAB. En effet, la population tunisienne ne connaît que très peu ce parc et n’en fréquente qu’une infime partie. Ainsi, l’association contribue à organiser des sorties avec les écoles, les entreprises ou encore d’autres associations etc.

L’association des amis du Belvédère développe ses différentes activités et actions dans une atmosphère internationale. L’AAB met notamment en place des « Campus », comme par exemple dans le cadre de partenariats avec la ville de Marseille et la région Provence Alpes Côte d’Azur. Ce campus qui réunissait des Marseillais et des jeunes de toute la Tunisie a notamment permis d’animer le jardin des plantes a travers la création d’un terrain pédagogique de découverte de l’écosystème tunisien. 

Cette tendance interculturelle se vérifie avec la présence de volontaires internationaux et de bénévoles tunisiens. L’AAB reçoit des volontaires seniors depuis 2007, et depuis janvier 2011, elle reçoit tous les six mois des jeunes volontaires français travaillant sur des missions variées : mise en place du projet des jardins familiaux, développement des animations du parc, classement du Belvédère, réouverture de la bibliothèque verte qui contient plus de 2000 ouvrages traitant de thèmes liés à l’environnement etc. L’AAB travaille également en partenariat avec la JAICA et a d’ores et déjà reçu deux volontaires séniors durant une durée de deux ans chacun une junior qui travaille avec l’association depuis un an déjà. L’intégration des volontaires est facilitée par cette atmosphère interculturelle et familiale. De plus, chaque volontaire possède un parrain ou une marraine au sein de l’association qui permet de suivre la progression de leur travail et les guider. De même, l’association essaie de faciliter le quotidien de ses volontaires, à travers la recherche d’appartements etc. Les volontaires collaborent également avec les adhérents de l’association qui jouent un rôle très actif.

Etre volontaire à l’AAB c’est aimer partager, protéger et découvrir la nature dans une atmosphère interculturelle et chaleureuse.