L'engagement des volontaires du DEFAP en Tunisie

26/02/2014

DEFAP TUNISIE

Du volontariat pour l’intégration au sein de la société tunisienne

Le volontariat en solidarité international, le jumelage avec une église sœur, la formation, la fourniture de matériel pédagogique etc sont des modes d’action privilégiés de la structure. Il s’agit ainsi de mettre ses compétences au service des autres, comme Volontaire pour la solidarité internationale, ou Volontaires du service civique, ou au cours de missions courtes à l’occasion de chantiers, de séminaires de formation, etc. Après avoir été présent aux origines de l’Église Réformée de Tunisie dans les années 1980, le Défap est revenu en Tunisie en 2012 et propose des missions variées à ses volontaires.

Freddy NZAMBE nous a reçus dans son bureau. Et c’est dans une atmosphère conviviale qu’il nous a présenté les activités de l’association et le rôle des volontaires dans cette structure. Le Défap en Tunisie est actuellement composé de cinq volontaires qui recouvrent les trois missions principales de l’association en Tunisie : l’apprentissage du français aux enfants de l’école Kallaline, à Tunis ; l’intégration des étudiants africains en Tunisie et l’aide aux footballeurs africains présents en Tunisie et se trouvant en situation de précarité.

Le Défap est engagé dans l’apprentissage du Français aux enfants de l’Ecole Kallaline. Ainsi, une Volontaire de Solidarité Internationale, Hoby, enseigne le Français et deux animateurs, Anne-Charlotte et Victor, en service civique, organisent avec les enfants des jeux permettant d’allier apprentissage du français et moments ludiques. Dans une perspective de réciprocité et d’intégration, la Défap exige également de ses volontaires le suivi de cours d’arabe afin de faciliter leur intégration au sein de la société tunisienne, le choc culturel pouvant parfois être important pour certains volontaires.

Freddy Nzambe, présent en Tunisie depuis six ans, est un volontaire en charge de l’intégration des étudiants africains au sein de la société tunisienne. Cette action comprend la mise en place d’activités collectives comme par exemple des formations au recyclage, des conférences autour de la culture berbère et arabe, des cours d’arabes etc. mais également une prise en charge individuelle des étudiants. L’intégration des étudiants africains n’est en effet pas toujours facile en Tunisie et ces ateliers permettent de comprendre la culture tunisienne et se positionner dans une dynamique d’échanges réciproques. A ce titre, la Défap fourmille de projets. Avec l’aide financière des églises méthodistes, l’association est ainsi en cours de construction d’un foyer pour étudiantes en situation précaire.

Enfin, Benoît, Volontaire de Solidarité Internationale, est responsable de l’intégration de footballeurs migrants en situation de précarité. En effet, de nombreux footballeurs africains migrent en Tunisie dans l’espoir de trouver de bons clubs pour assurer leur avenir professionnel. Cependant, trouver un club s’avère parfois difficile ou bien la taille et la renommée des clubs n’est pas toujours à la hauteur de ces footballeurs migrants. Ainsi, certains se trouvent dans situations de précarité importantes, voire en situation illégale. Le Défap travaille en collaboration avec l’association « Ballon de l’espoir » et mène un important travail de suivi auprès de ces migrants. L’enjeu réside également dans la nécessité d’orienter ces personnes vers d’autres filières que le sport professionnel.

Les volontaires composent l’intégralité de l’association et leur coordination est un élément essentiel du bon développement des missions de l’association. Des réunions de coordination et des moments d’échanges sont ainsi nécessaires pour assurer la cohésion de ses membres aux missions très variées. Cependant, cette diversité fait la richesse de l’association et peut être à la source d’actions innovantes. Le Défap envisage entre autre, en effet d’organiser des rencontres de foot entre professionnels et étudiants africains dans un objectif d’échange et d’intégration.

Le Défap développe ainsi des projets variés, menés intégralement par des volontaires internationaux.