La France accueille son premier volontaire cambodgien en Service Civique !

02/03/2016

À 20 ans, Saroeurth est la première Cambodgienne à s’envoler vers la France pour effectuer une mission de 6 mois en Service Civique International. Circassienne, elle est membre de la troupe Phare Ponleu Selpak. La réciprocité est en effet au cœur du projet qui unit les associations PPS, au Cambodge, et A Petits PAS, en France. 

     Arrivée au sein de Phare Ponleu Selpak à 15 ans comme élève, Saroeurth est maintenant une artiste semi-professionnelle qui se produit dans les spectacles de cirque de PPS à Battambang et Siem Reap, depuis 3 ans. « Au début, c’était seulement une activité, aujourd’hui, c’est ma passion et j’ai envie de la partager avec d’autres, confie Saroeurth. Je veux enseigner le jonglage. J’ai déjà travaillé avec les enfants des écoles internationales de Siem Reap pendant un mois et j’ai beaucoup aimé cette expérience. »

La réciprocité au cœur du projet

En France, Saroeurth sera accueillie au sein de l’association A Petits PAS (Pour une Alternative Solidaire). Association d’éducation populaire, basée à Ruisseauville, dans le Nord, A Petits PAS propose de nombreuses activités dans une dynamique de développement local : éco-tourisme, loisirs éducatifs, création d’entreprise ou encore ateliers citoyens. Régis Tirlemont, responsable du volet culturel et citoyen de l’association, a déjà accompagné plusieurs groupes à Phare Ponleu Selpak dans le cadre d’échanges artistiques et culturels. « Il ne s’agit pas uniquement de faire venir des jeunes français à Battambang. Les circassiens de Phare Ponleu Selpak sont déjà venus nous voir en France : ils ont fait un spectacle, animé des ateliers et des rencontres dans des écoles ou encore participé à un stage. Nous souhaitons une collaboration à long terme ensemble où la réciprocité est essentielle. »

Saroeurt partagera son temps entre l’association, où elle animera notamment des ateliers de cirque lors d’activités extra scolaires et préparera un spectacle, et un lycée agricole où elle sera en immersion deux jours par semaine et participera à des échanges culturels sur le Cambodge. « Nous recevons souvent des groupes de Français à Phare et j’aime parler avec eux pour comparer nos cultures », explique-t-elle. Saroeurth sera d’ailleurs accueillie le week-end dans des familles françaises.

Passion et motivation

École d’art et centre social, Phare Ponleu Sepak est une association créée en 1994 à Battambang, la deuxième ville du Cambodge. L’organisation offre une scolarité gratuite à plus de 1 200 enfants issus de situations sociales difficiles qui peuvent, s’ils le souhaitent, s’inscrire dans l’une des 4 écoles artistiques : arts visuels, musique, cirque et théâtre. PPS est aujourd’hui renommée pour ses spectacles de cirque contemporain qui connaissent un succès grandissant, notamment en France. L’association accueille tout au long de l’année des volontaires de différents statuts (VSI, service civique, bénévoles…)

Saroeurt a vécu quelques années au sein du foyer des enfants de Phare dont elle garde de très bons souvenirs. « Le soir, je lisais des livres de la bibliothèque et j’écrivais mon journal au calme. Je partageais ma chambre avec 6 amies, c’était super ! ». Ses journées étaient bien remplies : le matin, entrainement de cirque, cours de français à l’Institut Français à l’heure du déjeuner, et l’après-midi, cours à l’école publique. Elle retournait voir ses parents et ses frères et sœurs le week-end.

Cette expérience en Service Civique lui permettra aussi de perfectionner son niveau de français car elle pense déjà à l’avenir, à sa reconversion après le cirque. « J’aimerais être professeur de français ou travailler dans le tourisme pour aider le Cambodge à se développer », conclut Saroeurt.