PORTRAIT DE RÉCIPROCITÉ -Aarthy, culture, échange et recyclage en Mayenne !

23/04/2018

 

QUI ES-TU ?

Peux-tu te décrire en 4 mots ?

Pour quelles raisons as-tu décidé de t’engager en service civique ?

Je souhaitais découvrir la France, et plutôt une petite ville pour faire plus facilement des rencontres. Le service civique a été l’opportunité d’échanger sur ma culture, et de mettre mes compétences au service de la France. Cette mission me permet également de me découvrir et de rapporter des idées dans mon pays, telles que des actions de développement durable (ex: tri sélectif, recyclage).

Quels objets as-tu apportés avec toi dans tes valises et pourquoi ?

Des objets pour faire découvrir ma culture et ne pas avoir le mal du pays :

  • Des épices pour faire découvrir la cuisine indienne
  • De l’encens comme cadeau pour laisser un souvenir de moi  et de mon pays
  • Des vêtements traditionnels que je mettrai quand il fera plus chaud

 

L’INTERCULTURALITÉ

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Tout était différent ! Les paysages, la nourriture, le climat… J’ai beaucoup aimé ce dépaysement !

 

Quelles sont les différences qui t’ont le plus marquées entre le France et l’Inde ?


Les relations entre générations : en France, les grands-parents ne vivent pas avec la famille. Ils sont obligés de se débrouiller seuls.
En France, les gens sont autonomes, et on respecte la vie privée. Le respect de l’environnement est également très présent.

LA MISSION

Quelles sont les actions que tu as réalisées pour le moment ?

  • Assistance du professeur d’anglais auprès de classes de niveau différent : bac professionnel, technologique et BTS
  • Un atelier de découverte d’art Warli
  • Un débat sur la laïcité : différence entre la France et l’Inde
  • Préparation d’un projet sur l’accès à l’eau dans le monde, avec l’exemple de l’Inde
  • Intervention auprès d’une association de cinéma (Atmosphère 53)pour la diffusion de films indiens

Depuis le début de ta mission, quelles sont les 3 compétences que tu as développées ?

  • Je suis capable de m’exprimer devant un grand groupe sans hésitations, et en plus en français
  • Je suis à l’aise dans l’élaboration de montages vidéo : découverte de l’Inde auprès des élèves
  • Je suis plus organisée : je suis capable de suivre un planning, d’anticiper les actions

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

Il était au début difficile de motiver les élèves à s’exprimer en anglais et d’être à l’aise avec moi. Il m’a fallu un temps d’adaptation (1 semaine) pour comprendre le fonctionnement du lycée.

En tant qu’engagée de service civique, quelles sont selon toi les trois qualités essentielles pour devenir volontaire ?

Si tu devais promouvoir le volontariat solidaire à l’international en une phrase, quelle serait-elle ?

C’est la possibilité d’exprimer des idées de manière libre et d’acquérir des compétences surprenantes qu’on n’aurait pas acquis autrement.

 

LA RÉCIPROCITÉ

Que penses-tu retenir de ton expérience de retour dans ton pays ?

La possibilité de développer en Inde des actions de développement durable observées en France.

Qu’est-ce qui aura changé dans ta vie ?

Je serais plus ouverte et plus professionnelle.

 

ET APRÈS ?

Quels sont tes projets post-volontariat ?

J’aimerais avoir la possibilité de faire des études en France, par exemple en pâtisserie, pour développer une activité en Inde par la suite.

Un conseil aux futurs volontaires ?

Il ne faut pas douter de ses compétences, il faut être curieux de tout, et essayer de s’adapter à la culture du pays.

 

Pour aller plus loin…

Vous pouvez visionner les interviews de Shruti, Prekshaa et Pranjal, les anciens volontaires de réciprocité indiens.