Les permanences psychologiques de l'EV

04/06/2018

Qu’est-ce que la permanence psychologique France Volontariat ?

En 2018, l’Espace Volontariats Philippines souhaite poursuivre sa collaboration avec une psychologue française, Adélaïde Lefèvre à travers une permanence d’écoute et de soutien à disposition des volontaires.

Ces permanences visent à donner un espace individuel, confidentiel, neutre, bienveillant et anonyme aux volontaires qui le souhaitent.

 

Partir en mission, c’est donner de soi mais il est important de prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin des autres. Ce n’est pas être faible que d’avoir besoin d’aide ! 

Pourquoi des volontaires peuvent-ils avoir besoin de rencontrer un psychologue ?

Que le volontariat dure 2 semaines ou 2 ans, le volontaire est amené à s’adapter à une autre culture, s’intégrer à un nouvel environnement tout en effectuant une mission précise. Il est donc important qu’il puisse être accompagné au long de son expérience. Partir en mission de volontariat, c’est se retrouver face à soi-même et il est parfois nécessaire d’être épaulé.

Le volontaire peut rencontrer des difficultés directement liées à sa mission : son positionnement face à l’équipe locale, une situation rencontrée lors de sa mission qui le touche particulièrement et face à laquelle il aurait besoin de prendre du recul, des sentiments d’isolement ou le mal du pays.
Le volontaire peut également avoir besoin de faire le point sur les différentes étapes de sa mission, il peut par exemple être déstabilisé par l’idée de son prochain retour en France.
 

A quoi ça sert de venir à la permanence ?

Il est parfois difficile de trouver du soutien dans sa mission. Même si le volontaire entretient de bonnes relations avec les autres volontaires ou avec l’équipe locale, il peut être parfois difficile de confier ses doutes, ses inquiétudes.

Les proches sont loin, le volontaire est éloigné de ses repères, de ses amis et même s’il est en contact avec eux, ils peuvent avoir du mal à comprendre vraiment ce qu’il vit. C’est pourquoi, le volontaire peut avoir besoin d’un regard extérieur, en dehors de son cercle proche.

Parler à un psychologue, se sentir écouté sans être jugé et sans enjeu affectif permet plus facilement de prendre du recul et de faire le point.

Et concrètement, comment se passe la permanence ?

Les permanences sont gratuites. Dès que l’Espace Volontariat vous informe de la prochaine semaine de permanence, le volontaire intéressé prend directement contact avec la psychologue en charge afin de fixer ensemble le lieu physique ou virtuel et l’heure.

La permanence consiste en un entretien individuel entre la psychologue et le volontaire d’environ 1h.

Et pour les volontaires qui ne sont pas à Manille ?

Un rendez-vous par skype peut être organisé pour un volontaire qui n’aurait pas la possibilité de se rendre à Manille. Cette formule a déjà été testée et a pu se mettre en place aisément.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter l’Espace Volontariat.