Volontariat et Agenda 2030

Comment s’approprier l’Agenda 2030 quand on est acteur du volontariat international, et de quelles manières y contribue-t-on ? Ces questionnements sont aujourd’hui devenus incontournables dans le champ du VIES, alors qu’il reste difficile pour beaucoup de s’approprier ce cadre onusien du développement durable, adopté en 2015 par l’ensemble des Etats membres. En réponse, France Volontaires a coordonné une première étude sur le sujet : Volontariat international d’échange et de solidarité, quelle contribution à l’Agenda 2030 ? Etude expérimentale – focus ODD 4. 

 

Calendrier du projet 

Avril 2019 – Mai 2021 

Parties prenantes 

  • Membres de France Volontaires : AGIRabcd, ATD Quart Monde, Clong-volontariat, DCC, Défap, Espace Volontariats Madagascar, GREF, La Guilde, IFAID, Ligue de l’Enseignement, MEAE/CIV, Région Centre-Val de Loire, SCD,  
  • France Volontaires : siège, EV Madagascar  
  • Prestataire d’enquête : Sociotopie, atelier de sciences humaines et sociales appliquées

Présentation

Le premier projet décliné dans le cadre du programme d’études s’intéresse à la contribution du volontariat international d’échange et de solidarité à l’Agenda 2030. Ce choix s’explique par la difficulté rencontrée par les acteurs du volontariat de s’approprier ce cadre international du développement adopté par l’ONU en septembre 2015, et qui se décline en 17 Objectifs de développement durable (ODD), 169 cibles à atteindre, et 232 indicateurs de suivi. En effet, le volontariat n’est pas mentionné en tant que tel dans ce cadre de suivi, alors qu’il est reconnu par le secrétariat général de l’ONU comme un « moyen puissant et transversal de la mise en œuvre des ODD ». Pour autant, ces dernières années, l’Agenda 2030 est devenu un réel enjeu pour les acteurs du VIES, inscrit dans des pratiques quotidiennes, des projets d’organisations, les objectifs d’influence.

Parties prenantes

Ce premier projet multi-acteurs a réuni différentes parties prenantes :

  • Un Groupe de travail (GT), composé de douze organisations-membres de France Volontaires (AGIRabcd, ATD Quart Monde, Clong-volontariat, DCC, Défap, Espace Volontariats Madagascar, GREF, La Guilde, IFAID, Ligue de l’Enseignement, MEAE/CIV, Région Centre-Val de Loire, SCD), ainsi que l’Espace Volontariats Madagascar, et coordonné par France Volontaires (siège)
  • Appuyé par une équipe consultante : Sociotopie, atelier de sciences humaines et sociale

La démarche

Ce travail d’enquête s’est inscrit dans un double objectif, définis collaborativement :

  1. Démontrer la contribution du VIES français à l’Agenda 2030
  2. Développer et valoriser une méthodologie pour observer cette contribution spécifique du volontariat à l’Agenda 2030

Le parti pris méthodologique du projet a été de « faire avec le cadre » de l’Agenda 2030, se l’approprier, pour développer une première méthode expérimentale, autour d’un ODD spécifique. Ainsi l’ODD 4 (Education de qualité) a été choisi, ainsi que ses cibles 4.3 (Formation professionnelle et enseignement supérieur) et 4.5 (égalité des chances). Le GT a développé son propre indicateur : « Nombre d’heures d’enseignement ou de formation permises par des volontaires en direction de jeunes et d’adultes, dans un cadre formel ou non formel, sur une année ».

Afin d’observer la contribution à cet ODD, et en savoir plus sur le rapport des volontaires et acteurs du volontariat à l’Agenda 2030, un protocole d’enquête stratégique et pragmatique a été mis en place, en deux phases :

  • Première phase : un questionnaire touchant l’ensemble des volontaires, afin de les interroger sur leur connaissance, rapport et appropriation de l’Agenda 2030, et de tester l’indicateur élaboré
  • Seconde phase : une enquête de terrain auprès d’acteurs intervenant à Madagascar dans l’ODD 4

Les principaux résultats

Nous en avons tiré plusieurs résultats et apprentissages, autour de cinq sujets :

  1. Comprendre la (mé)connaissance et la reconnaissance de l’Agenda 2030 ;
  2. La difficile intégration de l’Agenda 2030 dans les cadres des partenaires ou l’évaluation de la plus-value des volontaires ;
  3. Les contributions protéiformes des volontaires ;
  4. L’importance du réseau d’acteurs du volontariat ;
  5. Les formes de contribution à l’ODD 4.

L’étude de France Volontaires et ses membres

En français

Lire l’étude complète

Lire la synthèse de l’étude

Découvrir l’étude … en une infographie

En anglais

Lire l’introduction de l’étude

Lire la synthèse

Découvrir l’étude … en une infographie

En espagnol

Lire l’introduction de l’étude

Lire la synthèse

Découvrir l’étude … en une infographie

Replay « présentation en ligne de l’étude sur la contribution à l’A30 » (en français) :

Articles utiles

Ressources utiles

Les livrets ODD de France Volontaires

L’étude de Planète Urgence Volontariat et Objectifs de développement durable : études et expériences de Planète Urgence

Études anglophones :

Devereux, P., Guse, K., « MDGs, Sustainable Development Goals and the Post 2015 agenda: opportunities for consolidating the recognition of volunteerism. A discussion paper for IVCO 2012 », FORUM, 2012.

Chowns, E., Rath, A., « IVCO 2017 Sub-theme paper : Measurement », FORUM, 2017