Amélie, une pause engagée au Vietnam avec le service civique

Amélie, étudiante en droit international, a décidé de faire une pause pour partir en tant que volontaire de service civique au Vietnam.

26/03/2020

Pourriez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Amélie, j’ai 24 ans et je suis étudiante en droit international. Véritable fille du sud de la France j’adore la chaleur, la mer et la nature. J’ai toujours eu le goût de l’aventure et envie d’avoir un impact positif dans la société. Un volontariat au Vietnam semblait rassembler ces deux facettes alors je me suis dit pourquoi pas ?

J’ai fait un bac ES (maintenant ça n’est plus d’actualité donc on va dire économie et social), juste après je suis partie à Londres pour travailler et apprendre l’anglais, puis je suis allée à la faculté de droit d’Aix-en-Provence. Durant ces années d’études, je faisais des petits jobs à l’étranger l’été.

En revanche, j’ai toujours été impliqué dans la vie associative. Je trouvais toujours des associations qui voulaient bien m’accueillir que ce soit l’Unicef de mon lycée, la Croix-Rouge de ma ville natale ou les associations rattachées à la faculté. Le plus dur c’est de faire le premier pas vers ces associations. Mais les personnes travaillant dans ces structures sont bienveillantes et peu importe les compétences, du moment que vous êtes motivé, ils vous accueillent à bras ouvert !

Quelle est votre mission ?

Je suis chargée de projet de l’association. Je m’occupe de diriger les projets existants et de développer les actions de l’ONG au travers de partenariats, de nouvelles propositions de programmes et d’opportunités tels que les appels à projets.

Pourquoi avez-vous choisi de faire une mission de service civique ?

Je suis en Master 1 et avant de me spécialiser je voulais être sûre de mes choix. Étant attirée par le développement international et humanitaire je voulais tester un monde que je ne connaissais que par des reportages, des revues de presse et … eh bien mon imagination tout simplement.

De plus le fait d’aider sur le terrain une population vulnérable, de leur apporter quelque chose était pour moi très important. Cela faisait plusieurs années que le service civique me tentait alors je me suis lancée.

Qu’est-ce qui vous a marqué pendant votre expérience de service civique ?

Sans hésiter, LES ENFANTS !

C’est souvent la partie que je préfère dans les associations : le contact avec les bénéficiaires. C’est peut-être cliché à dire mais ils nous apprennent vraiment des leçons de vies ! D’une manière ou d’une autre c’est toujours enrichissant.

Bien entendu la possibilité de découvrir une nouvelle culture ainsi que de pouvoir explorer les pays du sud-est de l’Asie est également un des aspects préférés de ma mission.

Quel sont vos projets après votre service civique ?

J’hésite encore entre rentrer en France pour faire ma dernière année d’étude ou continuer le voyage ! Cette expérience m’a appris qu’il y avait encore beaucoup à découvrir sur les différentes cultures mais également sur le métier du développement et de la solidarité internationale.

Si vous deviez résumer votre expérience de service civique en une phrase, quelle serait-elle ?

N’hésitez pas à vous engager dans la vie associative ou que vous soyez, toutes les expériences sont bonnes à prendre !