David, volontaire de solidarité internationale auprès de France Volontaires au Vietnam

Arrivé au Vietnam il y a un an et demi, David participe depuis pleinement aux activités de France Volontaires : il a intégré l'équipe sur place en tant que volontaire de solidarité internationale. Il témoigne de son expérience de volontaire, au service des autres volontaires !

20/05/2021

Peux-tu te présenter, quel est ton parcours ? 

Je m’appelle David, j’aime la vidéo, regarder des dessins animés et faire du scooter. J’ai une Licence LEA anglais-espagnol parcours civilisation. J’ai effectué un Service Civique de six mois au Cambodge à l’European Foundation for Cambodian Children avec Intercordia puis en revenant en France, j’ai suivi une formation passerelle de journalisme.

Pourquoi avoir choisi le volontariat ? Quelles étaient tes motivations ? 

J’ai choisi de faire un volontariat pour les rencontres et les valeurs qui en découlent. Je crois que le volontariat doit te pousser en dehors de ta zone de confort et c’est un apprentissage réciproque. Pour ma part, étant moi-même d’origine vietnamienne, j’avais besoin d’effectuer cette mission au Vietnam pour renouer avec mes racines.

Peux-tu nous présenter ton Espace Volontariats ? 

L’Espace Volontariats Vietnam se situe à Hanoi, la capitale du Vietnam dans le district de Dong Da, à 10 minutes en scooter du District de Hoan Kiem plus connu comme étant le vieux quartier. Nous avons aussi une Antenne à Hô Chi Minh-Ville, au sein même du Consulat Général de France. À Hanoi, notre Espace se situe au septième étage, on dispose d’une connexion internet, de ressources, d’un espace pour faire ses recherches… C’est un lieu de vie et d’échanges et toute l’équipe se tient à disposition pour vous renseigner, informer ou conseiller !

Quelles sont tes missions en tant que volontaire ?  

Je suis en charge de la communication. À travers les réseaux sociaux ou nos différentes campagnes, je mets en avant France Volontaires au Vietnam, les volontaires et nos organisations partenaires. Je vais à la rencontre des volontaires, afin de comprendre leur mission et de les valoriser par la suite. Comme vous le savez, le Covid-19 est passé par là, je n’ai pas pu explorer plusieurs aspects de ma mission notamment l’organisation régulière d’évènement physique dont la Journée du Volontariat Français, l’évènement annuel phare de France Volontaires.

Qu’as-tu appris grâce à cette expérience au sein de l’EV ?

J’ai énormément appris du monde des ONG et de la solidarité internationale au Vietnam. J’ai consolidé mes compétences en communication et dans la communication en équipe surtout au sein d’une équipe multiculturelle. J’ai souvent des idées qui fusent, ici, j’ai également appris à les canaliser et les mettre à l’écrit afin de mesurer les possibilités. Je suis aussi devenu plus rigoureux et proactif.

Que retiendras-tu de ton pays d’accueil ? 

La nourriture et le scooter.  

Comment définirais-tu le volontariat ? 

Le volontariat est pour moi, le meilleur moyen de se confronter au monde, et de se rappeler qu’on n’est pas tout seul. C’est un enrichissement permanent et réciproque.

Qu’est-ce que t’a apporté cette expérience de volontariat ?  

Globalement, j’ai l’impression d’avoir grandi, mûri.

Un conseil pour les futurs volontaires ? 

Pour reprendre les mots de Perrine, une volontaire dont j’ai fait la présentation de mission Chargée de Projet RSE, participez aux évènements, créez votre groupe d’amis car c’est important d’être entouré à l’étranger et se sentir soutenu.

Autre chose, apprenez la langue, ou juste quelques phrases importantes qui peuvent vous aider dans la vie de tous les jours. C’est quand même dommage de faire 12, 24 ou 36 mois dans un pays et rentrer sans pouvoir dire une phrase en vietnamien !

Que comptes tu faire après cette expérience de volontariat ? 

J’aimerais prendre quelques semaines de vacances. Comme j’effectue ma mission dans une grande ville où il y a du mouvement, j’aimerais me reposer dans une ville côtière du Vietnam quelques jours, quelques semaines, pour réfléchir, me poser et profiter.