Huyen, volontaire de service civique dans le cadre d'une coopération décentralisée

Dans le cadre de la coopération décentralisée entre la Région Nouvelle-Aquitaine (France) et les Provinces de Lao Cai et de Thua Thien Hué (Vietnam), Huyen est partie faire un volontariat de service civique à l'Office de Tourisme du Grand Périgueux entre 2019 et 2020. Elle nous raconte son expérience inoubliable et pleines de rencontres.

10/06/2021

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour ! Je m’appelle Huyen. J’ai 23 ans. Je viens de Lao Cai. J’aime lire, jouer aux jeux vidéo et sortir avec mes amis. Je suis titulaire d’un baccalauréat en langue française de l’Université de Hanoï obtenu en mai 2019. Après avoir fini mes études, j’ai travaillé dans un Centre d’information et de promotion touristique de la province de Lao Cai quelques mois avant de partir en France.

Quelle était ta mission en tant que volontaire ? 

J’ai effectué mon service civique au pôle d’accueil de l’Office de Tourisme du Grand Périgueux. Ma mission principale était de promouvoir le territoire auprès du public et renseigner et aider les touristes sur les activités, les produits développés par l’Office, le patrimoine et les manifestations dans la région. Ma mission a duré 10 mois et 2 mois de plus à cause du COVID.

Pourquoi être partie en France ?

Je suis partie car je voulais sortir de mon cocon, de ma zone de confort, pour rencontrer de nouvelles personnes et vivre de nouvelles expériences. De plus, je voulais améliorer mon français et acquérir et renforcer mes compétences dans le tourisme.

Quels sont les savoir-faire et savoir-être que tu as développés lors de ta mission ?

Je crois que le temps que j’ai passé en France m’a permis d’améliorer mon niveau de français, de gagner des compétences nécessaires dans le domaine touristique car j’aimerais travailler dans ce domaine. Partir faire du volontariat dans un autre pays a été très enrichissant pour moi. J’ai eu l’occasion de rencontrer pleins de personnes. Ce sont des moments précieux. Et bien sûr, si c’était à refaire, je le referai. 

De plus, les mois passés en France m’ont rendu plus autonome. J’ai déjà passé du temps toute seule mais c’était dans mon pays. Là, j’étais dans un pays étranger, entouré d’inconnus, certains sont devenus mes amis, mais c’était une expérience totalement différente. Un peu difficile au début, c’est vrai… mais grâce à un entourage bienveillant et une période d’adaptation, tout s’est bien passé.

Quel est le meilleur souvenir de ta mission ?

C’est difficile de choisir un souvenir… je dirais que les rencontres que j’ai faites au cours de ma mission, notamment lors des cafés linguistiques mensuel, sont pour moi mes meilleurs souvenirs. Naturellement, je garde contact avec eux, on s’envoie des messages de temps en temps. 

Comment as-tu vécu ton retour au Vietnam ? Que fais-tu depuis ton retour ?

C’était triste car je devais dire au revoir à la France et à tous les amis que je me suis fait là-bas mais j’étais suis aussi vraiment contente et soulagée de retrouver ma famille, surtout avec la crise sanitaire. J’avais trouvé un travail dans un hôtel à Sapa, mais malheureusement avec la dernière vague de contamination, je ne travaille plus. Je suis avec ma famille et j’apprends le mandarin, c’est ce que je voulais faire depuis longtemps.

Que réponds-tu quand on te demande « comment était ton expérience en France ? » ?

C’est une incroyable aventure qui a forcément marqué ma vie.

Qu’est-ce qui te manque le plus en France ? Te vois-tu revenir ? 

Un peu de tous, les gens, la gastronomie, la culture et la nature. Bien sûr que j’aimerais revenir ! J’aimerais y retourner pour travailler si j’ai de la chance sinon pour voyager.

Peux-tu nous donner trois bonnes raisons pour effectuer un engagement de Service Civique en France ?

  • Pour découvrir ce pays, il y a plein de choses à voir et à faire.
  • Pour faire connaissances avec de nouvelles personnes.
  • Pour vivre de nouvelles expériences que tu n’oublieras jamais.

 

En savoir plus :

Volontariat et réciprocité

Consulter le guide « Vers plus de réciprocité dans le volontariat »

Consulter la plaquette Réciprocité

Consulter le guide « Accueillir des Volontaires Internationaux en Service Civique en France »

Consulter le livret réciprocité (en anglais)

Nous contacter :

Vous pouvez nous joindre pour obtenir plus d’informations à l’adresse suivante : ev.vietnam@france-volontaires.org