Kip et Mind, deux jeunes laotiennes en mission de service civique en France

Kip et Mind sont les deux premières volontaires laotiennes à réaliser une mission de service civique en France. Elles témoignent de leur expérience.

10/03/2022

  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Phouangmany SOUNANTHA ou Kip. J’ai 23 ans et j’habite dans la capitale de Vientiane. Mes loisirs sont l’apprentissage de langues étrangères, l’agriculture, la cuisine et la lecture. Je suis jeune diplômée en licence, faculté de lettres françaises à l’université nationale du Laos. J’ai été vacataire au pôle francophone, de l’Université Nationale du Laos en 2020 et j’ai fait un stage au ministère des affaires étrangères du Laos, à Vientiane. En 2021, j’ai été volontaire au sein de l’association Plan International Laos et travaillé sur le projet de surveillance de la convergence nutritionnelle dans la province de Xieng Khouang.

Je m’appelle Panatda PHANTHAVONG ou Mind. J’ai 18 ans, j’habite à la ville de Pakse, province de Champasak, au Sud du Laos. Mes loisirs sont la lecture, regarder des vidéos, l’apprentissage de langues étrangères, découvrir de nouvelles choses, faire du sport, jouer avec mon chat. J’ai fait mes études en classe bilingue franco-laotienne au lycée Phonexay et j’ai fini ma classe de terminale au lycée en juillet 2021. Quand j’ai fait mes études à l’école secondaire en 2019, j’ai reçu une bourse linguistique en 2019 de l’Alliance française à Bordeaux en France.

Nous sommes les deux premières volontaires laotiennes de service civique en France.

  • Quelle est votre mission en tant que volontaire ?

Nous travaillons en tant que volontaires en service civique pour promouvoir le développement durable dans les lycées agricoles de Hauts-de-France, au Lycée Saint-Éloi de Bapaume et au lycée professionnel Saint Joseph de Bucquoy pendant 6 mois. Et nos missions sont aussi de présenter les animaux, la culture, les sites touristiques du Laos aux élèves des écoles. Travailler avec les élèves, la vie scolaire et beaucoup d’activités, participer au projet de recyclage des papiers, de formation en secourisme et de la sécurité dans le travail, élaborer le cahier d’activités à destination des éco-délégués.

  • Pourquoi avez-vous choisi la France ?

Parce que j’adore la France. Sa culture est riche. Je vais goûter de bons plats français, je rêve de regarder de grands œuvres artistiques, de visiter les endroits touristiques dans chaque ville de la France, de découvrir des belles ressources naturelles et d’améliorer ma langue française apprise, c’est la 5e langue la plus parlée dans le monde. Je souhaiterais découvrir les nouvelles expériences, surtout les connaissances dans le développement environnementale et durable en France

  • Quelles sont les savoir-faire et savoir-être que tu souhaiterais développer au cours de ta mission ?

Ce que je voudrais développer au cours de ma mission c’est d’améliorer mon niveau français, être courageuse, avoir plus de confiance en moi, développer des compétences en communication, les nouvelles connaissances sur le développement durable, apprendre à travailler en équipe pour pouvoir partager des idées.

  • Quelles ont été vos premières impressions lors que vous êtes arrivées en France ?

Nous effectuons notre mission dans la région Hauts-de-France, quand nous y sommes arrivées, nous avons reçu l’accueil chaleureux des personnes d’ici, les petits cadeaux, la bienvenue… Nous découvrons les habitants dans la région Hauts de France, ils ont le « soleil dans la cœur » c’est-à-dire qu’ils sont vraiment gentils, ce qui nous font impressionner.

  • As-tu des projets pour la suite ? A la fin de ta mission de volontariat que comptes-tu faire et où ?

Mind : je vais suivre mes études en licence à l’université au Laos. En fait, je voudrais faire mes études supérieures en France, c’est mon grand rêve, je cherche pendant la mission de service civique en France une bourse pour faire mes études en France plus tard. Je voudrais étudier en France si c’est possible.

Kip : je retournerai chez moi au Laos parce que j’ai un projet de faire ma « smarth ferme », c’est-à-dire l’agriculture « verte » pour produire des produits bio, planter des fleurs comestibles , des légumes et des fruitiers.

  • Que réponds-tu aux gens quand ils/elles te demandent « Comment s’est passée ton installation en France ? ».

Les gens de ma famille et mes amis nous ont posé beaucoup de questions à propos de ma vie en France comme : C’était bien ? Ou comment s’est passée ta vie en France ? Etc…

Pour nous, c’est excellent et nous en sommes très heureuse. Nos tuteurs et les gens d’ici sont très gentils, nous avons visité les villes, la mer, les musées et beaucoup d’autres endroits. Nous avons fait beaucoup d’activités, acquis des nouvelles connaissances, avons des nouveaux amis.

  • Un message pour les candidats laotiens au volontariat en France ? 😊

Nous sommes les deux premières volontaires laotiennes en service civique en France. Avant d’aller en France, nous nous sommes inquiétées de beaucoup de choses, de notre langue française et nous étions timides, craignons la Covid-19. Mais quand nous sommes arrivées en France, nous sommes très contentes de notre décision.  Le volontariat et la mission de volontariat sont très bien, ça nous permet de découvrir et d’apprendre beaucoup de choses.

Notre message aux jeunes laotiens est que « Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas grave si vous parlez un peu français ou anglais. Les gens ici sont très gentils, ils vont vous aider à vous expliquer pour bien comprendre. Vous pourrez améliorer votre niveau de français. N’hésitez pas à faire de nouvelles choses, à découvrir vos nouvelles expériences ».