Portrait d'Isabelle Barreau, en VSI au sein de l’ONG Krousar Yoeung comme coordinatrice de la levée de fonds.

Isabelle est arrivée au Cambodge début avril et elle débute une mission de Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) d’un an, comme coordinatrice de la levée de fonds au sein de l’ONG Krousar Yoeung. Elle revient avec nous sur son parcours et son début de mission au Cambodge.

23/06/2021

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Soursdei ! Bonjour ! je m’appelle Isabelle Barreau, j’ai 25 ans et je suis arrivée au Cambodge en avril, juste avant le Nouvel An khmer ! J’arrive d’Ho Chi Minh Ville, au Vietnam, où j’ai passé un an et demi au sein de l’association Planète Enfants et Développement (PE&D).

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

Je suis diplômée d’un Master en Gouvernance des Relations Internationales à l’Institut d’Études Politiques (IEP) de Toulouse. Durant mes études, j’ai eu l’occasion de vivre plusieurs expériences à l’étranger et de faire un semestre d’échange en Chine et un à Malte. Les relations internationales m’ont passionnée, ainsi que la coopération internationale, surtout en Asie, et la protection de l’environnement marin.

Après un stage au sein de l’Organisation Maritime Internationale à Londres et un stage au sein de la Représentation Permanente de la France auprès de la Conférence du Désarmement à Genève, je souhaitais continuer à travailler dans la coopération internationale. Cependant, je voulais aussi mettre mes expériences au profit d’une cause engagée en travaillant sur le terrain afin de voir directement les effets de mon travail. Étant très attirée par l’Asie du Sud-Est, j’ai donc cherché des opportunités pour m’engager au service d’une ONG dans cette région.

C’est grâce au volontariat, j’ai pu partir ! D’abord au Vietnam, comme volontaire de Service Civique, puis en tant que VSI au sein de Planète Enfants & Développement et maintenant, c’est une nouvelle expérience qui commence au Cambodge. Ce n’est donc pas ma première expérience de volontariat, mais c’est une nouvelle mission et la rencontre d’une nouvelle culture, c’est passionnant !

« C’est grâce au volontariat, j’ai pu partir ! »

Pour quelles raisons as-tu décidé de faire cette mission au Cambodge ?

L’association Krousar Yoeung était l’un des partenaires de PE&D au Cambodge, l’ONG pour laquelle je travaillais à Ho Chi Minh Ville, et j’avais envie de continuer à travailler sur les mêmes sujets en Asie du Sud-Est. Avant mon départ au Vietnam, je cherchais des missions dans le domaine de la protection des océans, mais j’ai découvert chez PE&D les secteurs de l’éducation et de la petite enfance. Cela m’a passionnée et j’ai continué dans ce domaine.

Peux-tu nous parler un peu de Krousar Yoeung et de ta mission ?

Krousar Yoeung travaille au développement de la petite enfance (3-5 ans) et de l’éducation préscolaire dans des communautés rurales et péri-urbaines du Cambodge. J’ai été recrutée pour m’occuper plus spécifiquement de la levée de fonds et de la communication. Il s’agit d’une création de mission au sein de l’association, personne n’occupait ce rôle jusqu’à présent, il y a donc plein de choses à faire, c’est passionnant ! Je suis ravie d’intégrer une structure locale : tous mes collègues sont cambodgiens et Krousar Yoeung est une petite structure très conviviale, ce qui rend ma mission au quotidien très enrichissante. J’espère pouvoir me rendre utile en participant activement au développement des activités de l’association.

« J’espère pouvoir me rendre utile en participant activement au développement des activités de l’association. »

Quelles ont été tes premières impressions à ton arrivée ?

Mon arrivée et ma prise de fonctions ont été perturbées par la crise sanitaire, la ville de Phnom Penh était confinée et ça n’a pas été facile de commencer mon travail sans avoir jamais rencontré mes collaborateurs. Mais ma structure d’accueil (Krousar Yoeung) et ma structure d’envoi (France Volontaires), m’ont bien accompagnée dans ma prise de poste et mes premiers pas au Cambodge. Depuis deux mois, j’ai pu commencer le travail au bureau et ça se passe très bien. Je commence également à découvrir Phnom Penh et le Cambodge, je suis ravie d’être ici !