Tinh, assistante d'anglais en service civique à Dinan, en Bretagne

Pendant près d'un an, Tinh était assistante d'anglais en service civique en Bretagne où elle a pu s'immerger dans la culture française notamment grâce aux différentes familles qui l'ont accueilli pendant la pandémie de la covid-19. C'est avec enthousiasme qu'elle nous partage son expérience.

22/01/2021

Dans le cadre du 24 janvier, Journée mondiale de l’éducation, Tinh, ancienne volontaire en service civique en Bretagne en tant qu’assistante de l’anglais et désormais enseignante de français au Vietnam, a accepté de partager son expérience en répondant à nos quelques questions. 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour ! Je m’appelle Tinh, j’ai 26 ans. Je viens de Hai Duong et je travaille actuellement à Hanoi comme enseignante. J’aime lire et voyager. Je pratique un peu de la guitare. Mon cursus universitaire c’était le Didactique du français langue étrangère (FLE). Je travaillais par contre, depuis l’obtention du Diplôme en 2016 jusqu’à la fin de 2019, comme conseillère en voyage.

Quelle était ta mission en tant que volontaire ? 

Ma mission en France s’est effectuée à l’Ensemble scolaire Les Cordeliers à Dinan, Côtes-D’armor, Bretagne. C’est à l’ouest de la France. En tant que volontaire, je travaillais avec les professeurs d’anglais afin d’aider les élèves à accomplir leur matière. En outre, on faisait également quelques projets sur le développement durable, à travers des leçons ou des événements scolaires et extra-scolaires.

La durée de cette mission était de 8 mois mais je suis restée en France deux mois de plus en raison du covid-19. 

Pourquoi être partie en France ?

Il y a une expression qui dit : « voyager pour grandir ». Je suis partie rencontrer de nouvelles personnes et découvrir de nouvelles cultures. Cela me permet ainsi de développer mes compétences et connaissances. Pourquoi la France ? Parce que c’est le pays où la langue français est née, tout simplement. J’aime cette langue et j’ai toujours voulu y aller. 

Quels sont les savoir-faire et savoir-être que tu as développés lors de ta mission ?

En termes de savoir-faire, tout d’abord l’animation : J’apprenais à faire participer activement tous les membres d’un groupe (les élèves) à une activité culturelle, sportive etc. en utilisant les méthodes et les moyens adaptés. Cela m’aide beaucoup pour mon actuel travail. Ensuite c’est la maîtrise de langue surtout au niveau de l’expression orale : Savoir s’exprimer distinctement et correctement, parler avec clarté, se faire comprendre. Enfin, j’ai pu développé de nouvelles connaissances en utilisant des outils informatiques et bureautique que je ne connaissais pas, j’ai pu aussi développé de nouvelles compétences liées à la gestion de projet. 

Pour les savoir-être, ma mission m’a rendu beaucoup plus autonome : je suis capable de mener à bien un ensemble d’activités en respectant les directives ou les consignes données préalablement. Deuxièmement, je peux travailler et m’adapter dans un contexte interculturel. Il y avait des rencontres internationales avec des autres volontaires du monde où on a parlé et partager. Au cours de ma mission, j’ai su m’adapter à mon nouvel environnement, j’ai aussi du travailler en équipe, être à l’écoute, développer mon sens du relationnel, etc.

Quel est ton meilleur souvenir de ta mission ?

C’est vraiment une bonne question. J’ai énormément de souvenirs ! Je pense que le meilleur souvenir que j’ai eu c’est le contact avec des gens pendant le Covid-19  C’était spécial… ou bien exceptionnel !  Cela m’a permis de plus m’immerger dans la culture française car de base, je vivais dans l’internat de l’école et étant donné que le confinement a été mis en place j’ai été placé dans des familles et j’ai pu vivre avec eux et découvrir plein de trucs sur la culture locale. 

Comment as-tu vécu ton retour au Vietnam ?

Avec toutes ces expériences, bien sûr je me sentais triste d’avoir quitté la France mais 10 mois éloignés de la famille c’est aussi difficile. J’étais ravie de la retrouver.

En quelques mots que réponds-tu aux personnes qui te demandent « comment était ton expérience en France ? » ?

Je leur dis que c’était une expérience mer-veil-leuse ! Vraiment ! 

Qu’est-ce qui te manque le plus en France ? Te vois-tu revenir en France ? où ? pour faire quoi ?

Ce qui me manque c’est les moments que j’ai passé avec les habitants. Et je me vois certainement revenir en France.Idéalement c’est pour les études, au Sud de la France, sinon, pour le voyage

Peux-tu donner trois bonnes raisons pour effectuer un engagement de Service Civique en France ?

Je vais faire simple et mais efficace :

  • Tout est pris en charge et en plus vous avez une indemnité mensuelle
  • Si vous souhaitez améliorer votre niveau de français c’est l’expérience parfaite pour vous.
  • La France est un très beau pays à découvrir, il y a tellement de choses à faire

 

En savoir plus :

Volontariat et réciprocité

Téléchargez le guide « Vers plus de réciprocité dans le volontariat »

Téléchargez la plaquette Réciprocité

Téléchargez le guide « Accueillir des Volontaires Internationaux en Service Civique en France »

Download the booklet about Reciprocity

Vous pouvez nous joindre pour obtenir plus d’informations à l’adresse suivante : ev.vietnam@france-volontaires.org